Au moins 36 morts dans les attentats-suicides à l’aéroport d’Istanbul

Au moins 36 morts dans les attentats-suicides à l’aéroport d’Istanbul

Au moins 36 personnes ont été tuées et des dizaines autres blessées dans les attentats-suicides perpétrés mardi 28 juin 2016 dans l’aéroport international Ataturk d’Istanbul, a annoncé le Premier ministre turc Binali Yildırim.

Un précédent bilan faisait état de 31 morts et 147 blessés. Le groupe extrémiste de « l’état islamique » (EI) serait responsable de ces attentats, a déclaré lors d’un point de presse le chef du gouvernement, indiquant que les enquêtes pour l’identification des kamikazes se poursuivent.

Les trois assaillants sont arrivés à l’aéroport à bord d’un taxi et ont fait usage de leur arme avant de se faire exploser, a-t-il fait savoir.

Plusieurs attentats suicides attribués à la rébellion du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et aux djihadistes de l’état islamique (EI) ont secoué, depuis octobre dernier, la capitale Ankara et la métropole d’Istanbul.

Dans la mégalopole stambouliote, un premier attentat au cœur du quartier historique de Sultanahmet, dans une apparente tentative de frapper le tourisme, avait fait, en janvier dernier, onze tués parmi un groupe de touristes allemands et le deuxième, deux mois plus tard en mars, a été commis dans l’avenue Istiklal, artère commerçante donnant sur la place emblématique de Taksim sur le côté européen d’Istanbul, faisant quatre tués dont le kamikaze.

Le 7 juin courant, onze personnes ont été tuées, dont sept policiers, dans un attentat à la voiture piégée ayant visé un véhicule de police à Istanbul.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *