Ayman Al-Zawahiri revient à la charge

Ayman Al-Zawahiri revient à la charge

Un turban blanc et une mitraillette à portée de main, le numéro 2 d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, fait encore parler de lui. Dans un enregistrement vidéo de trois minutes, mis en ligne jeudi 22 juin, sur un site Internet souvent utilisé par des groupes d’activistes, l’idéologue d’Al-Qaïda exhorte la population afghane à combattre les forces étrangères déployées dans son pays qui ont, selon lui, coutume de dénigrer l’Islam. 
«Frères musulmans d’Afghanistan, notamment à Kaboul, ne faites qu’un avec les moudjahiddines pour que les forces d’invasion soient chassées»,  déclare Al-Zawahiri faisant ainsi allusion aux violentes manifestations qui ont secoué Kaboul le 29 mai. Les manifestations ont éclaté après un accident provoqué par un camion militaire américain dont les freins ont lâché. Elles ont fait une vingtaine de morts et plus d’une centaine de blessés, selon un bilan donné par les autorités afghanes.
«N’accordez aucune confiance à ces envahisseurs infidèles ou à leurs agents qui veulent faire de vous un peuple opprimé et esclave», renchérit Al-Zawahiri. On ignore toujours quand cet enregistrement a été réalisé, mais il a été mis en ligne alors que l’Afghanistan est en proie aux pires violences depuis le renversement en 2001 du régime des Talibans. «J’invite donc les musulmans de Kaboul et d’Afghanistan à s’unir pour servir la cause de Dieu face aux forces d’invasion (…), je les exhorte à affronter l’occupant infidèle et à faire leur devoir pour défendre leur foi et leur honneur», a ajouté le n°2 de la nébuleuse Al-Qaïda. 
Dans son message Internet, l’idéologue d’Al-Qaïda assimile les "attaques" américaines dans les villes d’Afghanistan à des "crimes contre l’Islam" et évoque "les campagnes menées par l’Italie, le Danemark et la France pour ridiculiser notre Prophète sacré" – une allusion à peine voilée à l’affaire des caricatures du Prophète Sidna Mohammed parues dans la presse occidentale en début d’année. Le message est diffusé alors que l’ISAF, la force multinationale placée sous commandement de l’OTAN, a commencé à se déployer dans le sud de l’Afghanistan, fief des Talibans, pour soulager la mission des soldats américains et après les violentes manifestations du 29 mai. Depuis mardi, une quarantaine de personnes, essentiellement des talibans, ont été tuées dans de nouvelles violences en Afghanistan et la coalition a dit s’attendre à davantage de combats importants dans le sud où elle a lancé une opération d’envergure. Les troupes de la coalition internationale, menée par les Etats-Unis, et les forces de sécurité afghanes ont tué 20 talibans dans la province d’Helmand au cours d’une attaque, mardi soir, contre une cache de rebelles dans le district de Musa Qala, a annoncé mercredi un haut responsable militaire afghan. Depuis la mi-mai, les forces afghanes et de la coalition sont engagées dans une offensive majeure, baptisée "Assaut contre la montagne", dans le sud du pays pour tenter de mater une rébellion de plus en plus active. L’opération a déjà entraîné la mort de plus de 90 rebelles présumés, a dit à la presse le porte-parole de la coalition, le colonel Tom Collins.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *