Baisse de moitié des demandes d’asile dans les pays riches en cinq ans

L’année dernière, 336.000 demandes d’asile ont été déposées dans ces 50 pays, soit une baisse de 49% par rapport à 2001 et de 15% par rapport à 2004, pour atteindre le niveau le plus bas depuis presque deux décennies.

La majorité des réfugiés du monde continuent d’être accueillis par des pays en voie de développement, comme la Tanzanie, l’Iran et le Pakistan.

"Ces chiffres démontrent que le discours qui prévaut dans les pays industrialisés sur l’augmentation des problèmes liés à l’asile ne reflète pas la réalité", a déclaré le Haut commissaire pour les réfugiés, Antonio Guterres, cité dans un communiqué.

"Les pays industrialisés devraient se demander si, en imposant des restrictions encore plus sévères aux demandeurs d’asile, ils ne ferment pas la porte à des hommes, des femmes et des enfants qui fuient les persécutions", a-t-il ajouté.

En dépit d’une diminution de 15% l’an passé, la France reste le pays qui a reçu le plus de demandes d’asile en 2005, avec environ 50.000 nouveaux cas. Les Etats-Unis arrivent en deuxième position avec 48.800 demandes, devant le Royaume-Uni (30.500 demandes) et l’Allemagne (28.900).

Sur la base d’un calcul par tête d’habitant dans le pays d’accueil, Chypre, l’Autriche, la Suède, la Norvège et la Suisse sont les premiers pays d’accueil, suivis par le Royaume-Uni, l’Italie, la France et l’Allemagne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *