Barack Obama réélu pour un deuxième mandat de quatre ans à la Maison Blanche

Barack Obama réélu pour un deuxième mandat de quatre ans à la Maison Blanche

Le président démocrate sortant Barack Obama a été donné, mardi soir, vainqueur de l’élection présidentielle américaine l’opposant au républicain Mitt Romney, selon les projections des médias US.
Obama aura, ainsi, remporté un second mandat de quatre ans à la Maison Blanche, devenant le deuxième président démocrate après Bill Clinton à être réélu pour un deuxième mandat présidentiel depuis la seconde Guerre mondiale.
Obama a confirmé sa victoire dans des messages diffusés à ses supporters sur ses comptes Twitter et Facebook.
Cette victoire historique a été annoncée par les médias US juste après qu’Obama ait dépassé le chiffre des 270 voix du collège électoral nécessaires pour remporter l’élection présidentielle.
Le président démocrate s’est, en effet, assuré dans la soirée plusieurs Etats stratégiques, dont l’Ohio (nord), que les observateurs s’accordaient à reconnaitre qu’il allait déterminer l’issue de la présidentielle. Obama était aussi donné vainqueur, tôt dans la soirée électorale, dans les Etats-clé du New Hampshire (nord-est), de la Pennsylvanie (est), du Michigan (nord) et du Wisconsin (nord).
« Quatre ans de plus » à la Maison Blanche, a lancé M. Obama sur son compte Twitter, en remerciant les millions de ses supporters pour leur soutien et vote. « Tout ceci est arrivé grâce à vous. Merci », a-t-il écrit.
Avec cette victoire, Barack Obama aura aussi réussi à faire mentir les statistiques en étant le premier président sortant à se faire réélire avec un taux de chômage supérieur à 7,2 pc, l’actuel taux se situant à hauteur de 7,9 pc.
Plusieurs observateurs s’attendaient à une veillée électorale beaucoup plus longue, où le vainqueur de l’élection ne serait connu que durant les premières heures de la matinée.
La course à la Maison Blanche cette année a, en effet, été des plus serrées de l’histoire politique américaine, et ce jusqu’à la veille du scrutin. La majorité des sondages d’opinion donnaient Obama et Romney au coude-à-coude au niveau national et dans la douzaine d’Etats indécis (Swing States) à même de faire la différence. Ces Etats sont la Floride, l’Ohio, la Virginie, le Wisconsin, le Colorado, le Nevada, la Pennsylvanie, l’Iowa, le New Hampshire et la Caroline du Nord, le Michigan et le Minnesota.
Le système de suffrage universel indirect régissant la présidentielle américaine donne une importance disproportionnée aux Swing States, qui peuvent basculer d’un côté ou de l’autre, et qui, par conséquent, déterminent l’issue de l’élection.
En parallèle à l’élection présidentielle, les Américains ont également voté mardi pour renouveler les 435 membres de la Chambre basse du Congrès et près du tiers du Sénat qui compte 100 sièges.
Selon les projections des médias, les républicains vont conserver leur majorité à la Chambre des représentants, et les démocrates maintiendront aussi leur étroite majorité au Sénat. Cette situation maintiendra ainsi le statu quo actuel au niveau du Congrès américain.
Des élections locales se tenaient également mardi dans une quarantaine d’Etats pour élire les membres de leurs assemblées législatives, ainsi que les instances des comtés et des municipalités.
Onze Etats et deux territoires américains (Porto Rico et les îles Samoa au pacifique), devaient aussi élire leurs gouverneurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *