Bientôt, un premier ministre

Le Président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat a convoqué a convoqué pour le 8 mars les instances dirigeantes palestiniennes pour débattre de la désignation d’un Premier ministre. M. Yasser Arafat a dénoncé les visées américaines sur l’Irak qui « serviront les intérêts israéliens d’anéantir le Peuple palestinien et son Autorité nationale ». Le Président palestinien, qui par vidéo au Sommet arabe de Charm Ec-Chekh, a réaffirmé que « la paix restait le principal objectif de l’Autorité palestinienne malgré la politique d’agression et de massacres menée par le gouvernement israélien ».
Le leader palestinien a convoqué pour le 8 mars le Conseil central de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Cette réunion sera suivie de celle du Conseil législatif, le Parlement palestinien, qui doit entériner le choix du tout nouveau Premier ministre.
L’Autorité palestinienne a demandé à Ariel Sharon d’autoriser les députés de différentes régions de Cisjordanie et de la Bande Gaza de participer aux réunions. Aucune réponse officielle n’a encore été donnée hier dimanche. Des sources autorisées ont néanmoins indiqué qu’Israël permettrait une participation sélective à ces représentants en fonction d’on ne sait quels critères.
La création du poste de Premier ministre est considérée comme cruciale par l’Union européenne, les Etats-Unis, l’ONU et de nombreux autres pays amis. Ce choix passe nécessairement par la modification de la loi fondamentale, la Constitution du Peuple palestinien. Le candidat le plus cité pour cette fonction est le numéro deux de l’OLP, M. Mahmoud Abbas, Abou Mazen, 64 ans, très respecté à l’étranger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *