Blair : Les Américains ne tuent pas de civils

Le Premier ministre britannique Tony Blair a défendu mercredi l’assaut lancé par les Américains à Falloujah, repoussant les critiques d’un parlementaire britannique qui affirmait que cette attaque allait se traduire par « la tuerie ou la mutilation de centaines de femmes et d’enfants ».
« A Falloujah, il y a un grand nombre d’anciens éléments du régime très bien armés, et probablement aussi des terroristes venus de l’extérieur (…) et il est bien que les Forces américaines essayent de s’assurer que l’ordre est rétabli dans cette ville », a-t-il déclaré. « Les gens qui ont tué des civils en Irak ne sont pas les soldats américains », a-t-il affirmé. « Ce sont des gens qui, avec des voitures piégées, des attentats-suicide, des attaques contre des Irakiens innocents et contre les Forces de la coalition, causent ces morts et ces destructions totalement inutiles ».
Il a assuré par ailleurs que les Etats-Unis n’avaient pas demandé à la Grande-Bretagne d’envoyer davantage de soldats en Irak. « Naturellement, nous avons des discussions permanentes avec les Américains et nos alliés pour savoir si nous avons besoin de plus de militaires ou non », a-t-il expliqué devant la Chambre des communes, avant d’ajouter: « Il n’est pas correct de dire que des demandes spécifiques ont été formulées ». Quelque 7.500 soldats britanniques sont actuellement déployés dans le sud de l’Irak.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *