Brésil : découverte d’une espèce de grenouille plus venimeuse qu’un serpent à sonnette

Brésil : découverte d’une espèce de grenouille plus venimeuse qu’un serpent à sonnette

Qui telles des serpents, sont capables d'injecter un venin toxique dans un prédateur potentiel, rapporte la presse locale lundi.

Le premier batracien appelé grenouille de Greening et connu sous son nom de "corythomantis greeningi" produit un venin deux fois plus puissant que celui d'un serpent mortel appelé le pitviper brésilien, expliquent Carlos Jared, chercheur à l'Instituto Butanan à Sao Paolo, et le biologiste Edmund Brodie Jr. de l'Université d'Etat de l'Utah (USA), dans un article publié dans la revue scientifique "Current Biology" et repris par les journaux brésiliens.

La deuxième espèce appelée grenouille de Bruno à tête de casque ou "aparasphenodon brunoi", peut injecter un venin 25 fois plus puissant que celui du pitviper, ajoutent les deux scientifiques, notant qu'un seul gramme de venin de cette grenouille peut tuer plus de 300.000 souris ou 80 humains.

Aucune de ces grenouilles n'est une nouvelle espèce, mais il s'agit des premiers batraciens qui utilisent le poison en tant que arme et non pas uniquement comme un moyen de défense, comme les autres amphibiens recouverts de toxines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *