Brésil : L’ex-gouverneur de Rio condamné à plus de 45 ans de prison pour corruption

Brésil : L’ex-gouverneur de Rio condamné à plus de 45 ans de prison pour corruption

L’ancien gouverneur de Rio de Janeiro, Sérgio Cabral a été condamné, mercredi, à 45 ans et deux mois de prison pour corruption dans le cadre d’une affaire d’appartenance à un groupe qui a détourné près de 220 millions de réais (65 millions de dollars) de fonds publics.

« Le condamné Sérgio Cabral était le garant des pratiques de corruption. En vertu de l’autorité acquise par le soutien de plusieurs millions d’électeurs qui lui ont été confiés, il a offert des avantages en échange d’argent. Il a vendu aux hommes d’affaires la confiance qui lui a été offerte par les citoyens de l’État de Rio de Janeiro, de sorte que sa culpabilité est extrême », a déclaré le juge fédéral Marcelo Bretas de la 7e Cour fédérale de Rio, dans son verdict.

Cabral, qui a occupé les fonctions de gouverneur de l’Etat de Rio entre 2007 et 2014, est accusé notamment d’avoir détourné des millions de réais des caisses publiques et d’avoir perçu des pots vins d’hommes d’affaires pour leur faciliter l’obtention de contrats juteux avec les compagnies nationales.

Le juge a également décidé de condamner l’épouse de Cabral, Adriana Ancelmo, à 18 ans et trois mois de prison pour blanchiment d’argent et appartenance à une organisation criminelle.

Les deux condamnés devront purger leur peine dans le cadre d’un « régime pénitentiaire fermé », ce qui signifie que la résidence surveillée d’Ancelmo sera commuée en incarcération.

Il s’agit de la deuxième condamnation de Cabral et aussi de la peine la plus sévère parmi celles rendues contre des personnes poursuivies dans le cadre des différentes phases de l’enquête « Llavage rapide » sur un réseau tentaculaire de corruption qui a fait perdre plus de 2 milliards de dollars au géant pétrolier brésilien « Petrobras ».

En juin dernier Cabral a été condamné à 14 ans et deux mois de prison par Sergio Moro, le juge en charge de l’enquête lavage rapide.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *