Burkina Faso : Le nouvel homme fort a reçu une formation militaire au Maroc

Burkina Faso : Le nouvel homme fort a reçu une formation militaire au Maroc

Le lieutenant-colonel Isaac Zida, désigné samedi 1er octobre 2014 par l'armée pour conduire le régime de transition au Burkina Faso après la chute du président Blaise Compaoré, est un militaire qui a été formé au Maroc. Originaire de Yako, dans la province du Passore, dans le centre du Burkina Faso, Isaac Zida a en effet suivi des cours de perfectionnement militaire au Maroc notamment à l’académie militaire  de Meknès de 2000 à 2001, d'après un militaire ayant évolué à ses côtés.

Titulaire d'un master en management international de l'université Jean Moulin de Lyon, il a intégré la garde présidentielle en 1996. 

Officier discipliné, le lieutenant-colonel Zida a exercé entre 2008 et 2009 comme Casque bleu au sein de la Mission onusienne en République démocratique du Congo, avant de suivre en 2012 une formation antiterroriste en Floride.


Les hauts gradés de l'armée burkinabè ont préféré cet officier protestant de 49 ans au chef d'état-major des armées, le général Nabéré Honoré Traoré, considéré comme trop proche de l'ancien président, pour conduire la transition institutionnelle et politique.


Lundi 3 novembre 2014, le lieutenant-colonel Isaac Zida, a promis une transition «dans un cadre constitutionnel», laissant entrevoir un passage de flambeau aux autorités civiles. 

 
Pou rappel, le président Burkinabé, Blaise Compaoré a quitté vendredi 31 octobre  2014 le pouvoir après 27 ans à la tête du pays à l’issue de violentes manifestations avaient éclaté dans la capitale contre une révision constitutionnelle controversée devant permettre à Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat à la tête du pays.
 
Blaise Compaoré était arrivé aux affaires par un putsch en 1987 et qui devait achever en 2015 son dernier mandat, après deux septennats (1992-2005) et deux quinquennats (2005-2015).
 L'opposition craignait que ce changement constitutionnel conduise le chef de l'Etat à accomplir non pas un mais trois mandats de plus, lui garantissant 15 années supplémentaires au pouvoir, soit 43 ans de règne au total.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *