Bush, une «menace plus grande» que Saddam

De l’avis du grand quotidien américain, l’information est «urgente» et pour le moins «bouleversante» d’autant plus qu’elle émane des «yeux» et des «oreilles» de la Maison Blanche à l’étranger, les ambassades elles-mêmes.
L’image de George W. Bush ne cesserait donc de régresser au sein de l’opinion publique internationale. Il est même perçu par «de nombreuses personnes dans le monde» comme une menace pour la paix plus importante que Saddam Hussein ! Le Washington Post s’est appuyé sur des télégrammes diplomatiques «attentivement étudiés par le département d’Etat» pour publier ce dossier. Il commentait que «les vastes manifestations anti-guerre contre l’Irak à la mi-février dans le monde» ont été à l’origine de l’envoi de ces courriers à la Maison Blanche.
Un ambassadeur, qui représente les Etats-Unis dans en Etat «allié» de Washington, a ainsi expliqué que dans le pays où il se trouve – et qui n’est pas précisé – le président Bush est devenu «un ennemi». Selon le Washington Post, cette dégradation de l’image du président s’explique par les manières brusques qu’emploie M. Bush aux dépens de ses alliés européens, et par «ses fréquentes références à la religion qui font grincer des dents» le vieux continent.
Elle est aussi provoquée par l’impression que le président américain n’utilise pas à bon escient son combat contre Saddam Hussein et qu’il ne tient pas compte d’une opinion politique mais aussi populaire majoritairement contre la guerre, ni du rôle prédominant que doivent jouer les Nations unies dans cette crise.
«Il y a une réelle angoisse dans le monde vis à vis de notre puissance, et de ce qu’ils perçoivent comme de la brutalité, de l’arrogance» de l’administration républicaine de George W. Bush, a expliqué un responsable du département d’Etat, cité par le journal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *