Caricatures de Mohamed : les pays arabes critiquent le Danemark

Réunis au siège de la Ligue arabe pour discuter de réformes internes, les ministres ont exprimé dans un communiqué "leur surprise et leur indignation face à la réaction du gouvernement danois qui n’était pas à la hauteur malgré les rapports politiques, économiques et culturels qui le lient au monde musulman." La publication le 30 septembre de douze dessins sous le titre "les visages de Mohamed" par le grand quotidien conservateur Jyllands-Posten avait suscité une vive réaction dans les milieux musulmans au Danemark et à l’étranger.
La représentation du prophète est interdite par la religion musulmane.
Le Premier ministre libéral danois M. Anders Fogh Rasmussen avait refusé en octobre de recevoir onze ambassadeurs de pays musulmans en poste à Copenhague qui protestaient contre la publication de ces dessins.
Les ministres, qui sont réunis pour la première fois depuis fin septembre, s’en sont également pris dans leur communiqué aux organisations qui ont mis en avant l’argument de la liberté d’expression.
Les chefs de la diplomatie de la région ont épinglé les "organisations européennes des droits de l’Homme qui n’ont pas adopté de position claire et franche à propos de cette atteinte."  "Les ministres des Affaires étrangères rejettent et condamnent cette atteinte qui va à l’encontre de la sainteté des religions et des prophètes et des valeurs nobles de l’islam", ajoute le texte.
Les ministres ont décidé que les secrétaires généraux de la Ligue Arabe et de l’Organisation de la Conférence Islamique, Amr Moussa et Ekmeleddin Ihsanoglu respectivement, se chargeraient personnellement de suivre le dossier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *