Caricatures du prophète : France-soir interdit en Tunisie et au Maroc

Le ministre de l’Intérieur, Rafik Belhaj Kacem, "a décidé la saisie du numéro de ce journal daté du mercredi 1er février 2006, dont le contenu est offensant pour les musulmans et outrageant pour la noble personne du prophète", a indiqué l’agence officielle Tunis Afrique Presse.
Ces caricatures, dont certaines représentent le prophète en terroriste coiffé d’un turban en forme de bombe, ont été initialement publiées, en septembre 2005, par le journal danois Jyllands-Posten.
La saisie de France-Soir est la première réaction officielle en Tunisie à la publication de la série de douze dessins satiriques. L’islam interdit la reproduction de l’image de Mohamed, jugée blasphématoire.
Au Maroc, où le Conseil des oulémas (théologiens) avait stigmatisé ces caricatures, France-Soir a été interdit, a indiqué le ministère de la Communication, dénonçant dans un communiqué les "prétextes fallacieux de la défense de la liberté de la presse".
Le quotidien islamiste marocain Attajdid a appelé la France à "punir" France-Soir pour éviter une détérioration de ses relations commerciales avec les Etats arabes et islamiques.
Quelques journaux tunisiens avaient condamné cette publication d’"images de la haine", selon Le Quotidien, journal francophone privé? "La France est un pays de respect et de tolérance attaché à la liberté d’expression. Elle condamne tout ce qui blesse les individus dans leurs croyances ou leurs convictions religieuses", avait indiqué mercredi le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.
"Les caricatures publiées dans France-Soir n’engagent que la responsabilité du journal qui les a publiées", avait ajouté le porte-parole de ce ministère.
Le directeur de la publication de France-Soir, Jacques Lefranc, a été limogé par le propriétaire du journal, Raymond Lakah "en signe fort, selon un communiqué, de respect des croyances et des convictions intimes de chaque individu".
Le journal a toutefois défendu sa position, en titrant jeudi à la "une": "Au secours Voltaire, ils sont devenus fous!" au-dessus d’une photo montrant des musulmans brûlant un drapeau danois, rouge frappé d’une croix blanche.
"Imagine-t-on, écrit le journal, une société où l’on additionnerait les interdits des différents cultes? Que resterait-il de la liberté de penser, de parler et même d’aller et venir?"  Réunis à Tunis, les ministres de l’Intérieur de 22 pays arabes avaient condamné dès mardi la publication ces caricatures et demandé des sanctions.
Une campagne de boycottage a été lancée contre des produits danois en Arabie saoudite en particulier, tandis que deux groupes armés palestiniens ont menacé jeudi de "prendre pour cible" tout Français, Norvégien et Danois dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *