Caricatures prophète : les groupes arabes et de l’OCI à l’ONU préoccupés

Dans un communiqué, diffusé mercredi à New York, le groupe arabe réaffirme ainsi la nécessité pour les gouvernements des pays où les caricatures blasphématoires ont été publiées de condamner officiellement ces dessins et d’appeler leurs journaux à contribuer à l’approfondissement du dialogue entre les civilisations, les cultures et les religions et à réaffirmer leur respect de toutes les religions et les croyances.

"Ceci contribuera à calmer la colère populaire dans les pays islamiques", colère derrière les actes regrettables de violence qui ne correspondent pas aux principes et valeurs de tolérance de l’Islam, souligne le groupe arabe.

Il rappelle encore une fois la nécessité pour l’ONU et la Communauté internationale de remédier au mal qui a été fait à l’Islam et de veiller au respect de tous les religions et prophètes.

Le Groupe arabe appelle également l’ONU et la Communauté internationale à prendre les mesures nécessaires pour garantir que de tels agissements ne se répètent plus jamais à l’avenir et pour en assurer à cet égard l’entière responsabilité aux Etats.

Pour sa part, le Groupe des Etats de l’Organisation de la Conférence Islamique aux Nations Unies a lui aussi appelé dans un communiqué similaire les pays occidentaux à entreprendre des actions pour éviter à l’avenir de telles exactions.

Il a également appelé les manifestants musulmans à la retenue et au calme, une conduite pacifique qui correspond à l’esprit de la religion islamique.

Le Groupe de l’OCI exhorte également les Etats, les organisations régionales, les ONG, les organismes religieux et les médias à promouvoir le respect dû aux religions et à éviter la diffamation touchant les religions, les prophètes et les croyances qui sont de nature à inciter à l’intolérance, à la discrimination, à la haine et à la violence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *