Caricatures : Solana livre aux musulmans un message de respect

"Nous vouons, à l’Union européenne, un profond respect (aux musulmans) aujourd’hui comme hier et demain", a déclaré M. Solana lors d’une conférence de presse, en référence à la colère suscitée dans le monde musulman par les caricatures controversées du prophète Mahomet.

"Nous n’avions jamais voulu, et en aucun cas, offenser leurs sentiments. Ce n’a pas été notre intention, elle ne l’a pas été et elle ne le sera pas", a ajouté le responsable européen, qui tente d’apaiser la colère provoquée par la publication des dessins controversés dans plusieurs journaux européens.

Il a indiqué qu’il était venu transmettre personnellement ce message qu’il avait déjà formulé au téléphone selon lui.

Intervenant lors de la conférence de presse, le secrétaire général de l’OCI a souhaité que l’UE combattra "l’islamophobie" par l’adoption au Parlement européen d’une législation appropriée.

"Malheureusement (…), il est regrettable que les gens dans le monde musulman commencent à sentir cela comme un nouvel 11 septembre dirigé contre eux", a ajouté M. Ihsanoglun, dont l’organisation regroupe 57 membres.

Il se référait aux attentats antiaméricains du 11 septembre 2001, revendiqués par le réseau terroriste Al-Qaëda.

La publication, le 30 septembre, par le quotidien danois Jyllands-Posten de 12 caricatures du prophète Mahomet a provoqué la colère de musulmans dans le monde. Un journal norvégien a publié ces caricatures en janvier, suivi de nombreux titres de la presse internationale, notamment en Europe.

M. Solana avait annoncé mercredi qu’il se rendrait dans "différents pays" de la région, dont l’Arabie saoudite, pour tenter d’apaiser cette colère.

Il devait se rendre ensuite à Ryad pour rencontrer le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal et le roi Abdallah, dont le pays abrite les deux principaux lieux saints de l’islam, à La Mecque et Médine.

Après l’Arabie saoudite, M. Solana se rendra au Caire où il rencontrera le président Hosni Moubarak et le secrétaire général de la Ligue Arabe Amr Moussa, puis en Jordanie, avant d’achever sa tournée jeudi par les Territoires Palestiniens et Israkl.

Cette partie de la tournée de l’émissaire de l’UE sera l’occasion d’aborder l’autre dossier brûlant du moment, les conséquences de la victoire du groupe radical palestinien Hamas aux élections législatives palestiniennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *