Cessez-le-feu : Le compromis US

Lors de la réunion dimanche de la haute commission de sécurité israélo-palestinienne qui s’est achevée sans résultat, l’émissaire américain Anthony Zinni a présenté une proposition de compromis, à laquelle Israéliens et Palestiniens sont censés répondre au plus vite, a-t-on indiqué auprès des deux délégations.
Yasser Abed Rabbo, le ministre palestinien de l’Information, a pour sa part, affirmé que la direction palestinienne allait examiner un document américain sur le cessez-le-feu présenté par M. Zinni. Et d’ajouter, sur les ondes de la radio «Voix de la Palestine», que «le document présente la vision américaine pour l’application du plan Tenet, (et que) nous allons l’étudier aujourd’hui (lundi) et donner notre réponse». Selon M. Abed Rabbo, le document « est une synthèse des points de vue palestinien et israélien.
Certains points méritent un examen approfondi de notre part». Israël pose comme condition au départ de Ramallah du président Yasser Arafat pour participer au sommet arabe, prévu mercredi et jeudi à Beyrouth, un arrêt des violences côté palestinien. Les responsables israéliens et palestiniens de sécurité devaient se retrouver de nouveau lundi en présence de l’émissaire américain pour une cinquième réunion de la haute commission mixte de sécurité. Et, à propos du sommet de la Ligue Arabe, Ziad Abou Ziad, le ministre palestinien chargé du Dossier d’Al-Qods, a déclaré que M. Arafat n’assistera pas au sommet arabe sans des garanties internationales empêchant Israël de mener des activités mal avisées qui l’empêcheraient de retourner». Et d’ajouter que Washington devrait apporter cette garantie, parce qu’Israël dépend de la politique de Washington, et la suit, et si Washington s’engage, alors Israël respecte cet engagement».
Le président de l’Autorité palestinienne est confiné à Ramallah, en Cisjordanie depuis le 3 décembre, bien qu’Israël ait annoncé la semaine dernière qu’il était désormais libre de ses mouvements dans les territoires palestiniens. Et ce qui justifie la méfiance des Palestiniens, c’est que le Premier ministre israélien Ariel Sharon a déclaré dimanche qu’il était hors de question que M. Arafat quitte les territoires palestiniens si les attentats palestiniens se poursuivaient. Sharon a également menacé de ne pas laisser le président Arafat rentrer dans les territoires palestiniens s’il incite à la violence lorsqu’il sera à l’étranger, ou si des «opérations terroristes» contre Israël ont lieu pendant son absence.
Abou Ziad a également rejeté l’attitude «méprisante» et «insultante» du vice-président américain Dick Cheney, qui a posé des conditions pour rencontrer M. Arafat. M. Cheney avait déclaré qu’il ne rencontrerait M. Arafat que si ce dernier prenait des mesures concrètes pour parvenir à un cessez-le-feu, selon le projet établi par le directeur de la CIA George Tenet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *