Cisjordanie : reprise de la colonisation

Cisjordanie : reprise de la colonisation

Israël a donné lundi une nouvelle impulsion à la colonisation en Cisjordanie occupée en lançant des appels d’offres pour la construction de près de 700 logements dans deux implantations proches d’Al-Qods occupée, une mesure vivement dénoncée par les Palestiniens.
Le ministère de l’Habitat a ainsi publié dans la presse des appels d’offres pour la construction de 348 logements dans l’implantation de Maalé Adoumim et de 342 logements dans celle de Beitar Eilit, situées respectivement à l’est et au sud-est de la ville sainte. Il s’agit de l’appel d’offres le plus important depuis le début de l’année et l’entrée en fonction du gouvernement d’Ehud Olmert en mai. Jusqu’à présent des appels d’offres avaient été lancés pour une centaine de logements. L’Autorité palestinienne a condamné cette mesure. «Nous condamnons cette décision qui montre que le gouvernement israélien persiste dans sa politique de colonisation et cherche à imposer un règlement par la force et des faits accomplis», a déclaré à l’AFP le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat.
«Cette politique sape tous les efforts destinés à relancer un processus de paix consistant et les chances d’instaurer la paix et la sécurité dans la région », selon lui. Il a affirmé que l’Autorité palestinienne allait en appeler au Quartette international sur le Proche-Orient -Etats-Unis, Union européenne, Russie et Onu- pour empêcher la mise en œuvre de la décision israélienne «qui porte un sévère coup aux efforts de paix de la communauté internationale». L’appel d’offres a été vivement dénoncé aussi par le mouvement anti-annexionniste La Paix Maintenant qui a, dans un communiqué, accusé le gouvernement de «construire des centaines de nouveaux logements dans des colonies en violation de ses engagements envers la Feuille de route», un plan de règlement international qui prévoit un gel de la colonisation.
La Paix Maintenant a souligné que le gouvernement « ne faisait rien pour démanteler des dizaines de colonies sauvages » contrairement à ses engagements.
Maalé Adoumim, la plus importante des implantations de Cisjordanie, compte 35.000 habitants alors que Beitar Eilit, située au voisinage de la frontière avec Israël (la Ligne verte), en compte 27.000.
Ces deux implantations font partie de blocs de colonies que le gouvernement entend garder avec ou sans accord de paix avec les Palestiniens.
Le nombre de colons installés en Cisjordanie a augmenté de 2,7% ces six derniers mois, selon des données du ministère de l’Intérieur de fin août.
260.042 Israéliens résident en Cisjordanie, soit 7.000 de plus qu’il y a six mois, selon ces données qui ne tiennent pas compte des quelque 200.000 résidents israéliens de Jérusalem-est annexée.
Fin 2004, on comptait 241.494 colons en Cisjordanie. Depuis lors, la population des implantations a augmenté de 7,5%, selon ces données publiées par le quotidien "Maariv".
En août 2005, Israël avait mis fin à 29 ans de colonisation de la bande de Gaza en évacuant les 21 implantations juives de ce territoire palestinien. En septembre de la même année, l’armée israélienne a évacué ce territoire après 38 ans d’occupation.
Dans la foulée de ce retrait, un plan de retrait de Cisjordanie a été élaboré, et le Premier ministre Ehud Olmert a affirmé ensuite vouloir fixer les frontières orientales d’Israël, avec ou sans l’accord des Palestiniens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *