Coopération: Le Maroc met le turbo

Coopération: Le Maroc met le turbo

Le Royaume fait de la coopération avec ses voisins du Sud une priorité. En application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI lors du dernier Conseil des ministres, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a présidé, hier à Rabat, la première réunion de la Commission mixte public-privé pour le suivi de la bonne mise en œuvre des accords et la réalisation des projets de développement économique et social qui ont été signés ou lancés à l’occasion de la tournée royale dans plusieurs pays africains.

Au menu de cette réunion, l’examen des moyens qui sont à même de favoriser la concrétisation de pas moins de 91 accords, signés sous la présidence du Souverain au Mali, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Gabon.

Des accords qui couvrent les secteurs du logement, des infrastructures, de la santé, de l’agriculture et la pêche maritime, de l’industrie, de l’énergie et des mines, des télécommunications, des banques et finances, de l’eau et de l’électricité, du tourisme et de la formation, ainsi que des projets culturels.
Un communiqué du ministère des affaires étrangères et de la coopération, diffusé hier, a souligné que ces accords traduisent dans les faits les liens d’amitié et les relations séculaires solides liant le Maroc à l’Afrique, d’autant qu’ils concrétisent la vision royale pour la consécration de la coopération Sud-Sud dans le cadre d’un partenariat stratégique entre le Maroc et ces pays amis.  Les participants à ladite réunion ont également eu l’occasion de passer en revue les mécanismes favorisant le bon fonctionnement de cette commission de suivi, chargée de veiller au respect des engagements pris et à la coordination de l’action commune entre le gouvernement et le secteur privé, souligne la même source, ajoutant que les participants ont convenu de tenir des réunions mensuelles et de constituer un secrétariat qui sera chargé de coordonner entre les différents secteurs. Il a également été question de dresser un bilan d’évaluation des projets et accords qui seront mis en œuvre et de présenter des plans d’action pour la réalisation de ces projets et engagements en coordination avec les gouvernements des pays concernés et leurs secteurs économiques.
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération a mis en valeur lors de son intervention les échos favorables de la dernière tournée royale dans les quatre pays africains, aux niveaux international, régional et national, et qui consacre le rôle pionnier de SM le Roi dans la région.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *