Cuba : Fidel Castro passe la main

Cuba : Fidel Castro passe la main

Le regard perdu, l’équilibre précaire, le visage pâle… lors de sa dernière sortie médiatique, Fidel Castro porte le poids du temps. À bientôt 80 ans, le président cubain, victime d’une hémorragie gastro-intestinale, passe la main. Dans une lettre lue en direct à la télévision par son secrétaire particulier Carlos Manuel Balenciaga mais signé de sa main, on apprend qu’il a dû subir une opération chirurgicale nécessitant plusieurs semaines de report. Le pouvoir est "provisoirement" transféré à son frère Raul, âgé comme même de 75 ans, numéro deux cubain mais aussi le successeur désigné de Fidel. Le président cubain a invoqué "les énormes efforts" consentis pendant son voyage en Argentine pour le sommet du Mercosur, du 22 au 24 juillet, ainsi que son discours annuel du 26 juillet, effectué à Bayamo, à plus de 700 km au sud-est de La Havane.
«Des jours et des nuits de travail continu sans à peine dormir ont fait que ma santé, qui a résisté à toutes les épreuves, a été soumise à un stress extrême et a été ébranlée. Ceci m’a provoqué une crise intestinale aiguë avec des saignements importants, qui m’a obligé à affronter une opération chirurgicale complexe», a déclaré Fidel Castro, dont le quatre-vingtième anniversaire devait être célébré en grande pompe le 13 août prochain. Les festivités seront décalées au 2 décembre, 50e anniversaire des Forces armées révolutionnaires de Cuba.«L’opération m’oblige à conserver le repos durant plusieurs semaines, éloigné de mes responsabilités et de mes charges», a poursuivi le président cubain avant d’annoncer que son frère Raul hérite «de manière provisoire» des fonctions de premier secrétaire du Parti communiste cubain (PCC, parti unique), ainsi que celles de chef des Forces armées révolutionnaires (Far) et de président du Conseil d’Etat (gouvernement). Homme de l’ombre, contrairement à son frère, Raul Castro a occupé davantage, ses derniers temps, la scène publique que par le passé. C’est la première fois en quarante-sept ans de pouvoir sans partage que le "lider Maximo" se voit obligé de passer la main en raison d’un problème de santé, et de l’annoncer publiquement. Lors de sa chute spectaculaire le 20 octobre 2004 en province, au cours de laquelle Fidel Castro s’était brisé le genou gauche et fêlé le bras droit, il n’avait à aucun moment renoncé à ses responsabilités, dictant lui-même ses propres communiqués sur son état dans les heures et les jours suivants.Arrivé au pouvoir à l’issue de la Révolution cubaine de 1959, Fidel Castro est aujourd’hui le plus ancien chef de gouvernement en exercice au monde. Seuls le roi de Thaïlande Bhumibol Aduyadej, couronné en 1946, et la reine Elizabeth II d’Angleterre, couronnée en 1952, sont chefs d’Etat depuis plus longtemps que lui.


 La fortune de Fidel Castro

Fidel Castro, né le 13 août 1926, dirige Cuba depuis la révolution de 1958-1959 qui a renversé le régime pro-américain dominé par le général Fulgencio Batista. Principal leader historique et politique de la révolution anti-batististe de 1959 d’inspiration nationaliste et socialisante, le "Lider Maximo" a donné à cette révolution une orientation formellement marxiste-léniniste et pro-soviétique au moment de son affrontement avec les administrations américaines successives de l’époque. En 2003, le magazine américain "Forbes" a estimé sa fortune à au moins 110 millions de dollars, en 2004 à 150 millions; puis, en 2005, à 550 millions de USD et, enfin, en 2006 à 900 millions de dollars américains. Jusqu’en 2003, le magazine se contentait d’attribuer, de manière arbitraire, une partie du PIB cubain, environ 10 %, à Fidel Castro. Vive le communisme !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *