Danemark, Suède et Norvège ordonnent le confinement des volailles

"Nous demandons à tous les éleveurs et aux particuliers d’enfermer leurs volailles à l’intérieur jusqu’à nouvel ordre, à titre préventif", a déclaré à l’AFP Sten Mortensen chef de la division de prévention et de contrôle des maladies au ministère danois de l’Agriculture.

La mesure intervient "après qu’il eut été confirmé ce matin en Allemagne que les deux volatiles morts à Rùgen étaient porteurs du virus H5N1, souche mortelle de la grippe aviaire", a-t-il précisé.

L’île de Rùgen est située à environ 60 kilomètres des côtes danoises et suédoises.

Le Danemark a une importante production aviaire: 3 millions de poules pondeuses et 140 millions de poulets abattus pour la consommation chaque année, dont une grande partie pour l’exportation, selon le ministère.

En Suède, "la Direction nationale de l’Agriculture a décidé tard hier (mardi) soir que toutes les volailles domestiques devraient être gardées à l’intérieur", a indiqué à l’AFP Marianne Elvander, spécialiste d’Etat des épizooties.

"Dans les cas où cela n’est pas possible, elles doivent au moins être maintenues sous une sorte de toit afin d’éviter les contacts avec les oiseuax sauvages", a-t-elle précisé.

"Ainsi, nous espérons parvenir à éviter que le virus atteigne les volailles domestiques", a-t-elle indiqué.

La Direction de l’Agriculture a également ordonné l’annulation de toute foire aviaire dans le pays scandinave.

En Norvège, le confinement des volailles dans certaines régions du pays a été imposé dès la confirmation, mardi soir, que les cygnes morts en Allemagne étaient porteurs du virus, ont indiqué les autorités vétérinaires norvégiennes.

L’obligation s’applique essentiellement aux régions les plus septentrionales –les plus proches de la mer Baltique–, notamment à la région d’Oslo.

Les autorités vétérinaires ont également appelé le public à redoubler de vigilance et à signaler tout oiseau mort suspect.

Le virus H5N1 de la grippe aviaire dans sa forme hautement pathogène a fait environ 90 morts dans les populations en Asie, en Turquie et dans le nord de l’Irak.

Il a été découvert pour la première fois sur des oiseaux sauvages dans des pays de l’Union européenne, Italie et Grèce, à la fin de la semaine dernière et a été aussi été confirmé mercredi matin en Allemagne.

En revanche, la Commission européenne a indiqué mercredi qu’elle n’avait toujours pas confirmation que des cygnes morts du virus H5 en Slovénie et en Autriche, étaient bien porteurs du H5N1.

Aucun cas humain de grippe aviaire n’a été rapporte en Europe à l’heure actuelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *