DC-10 d’UTA : échecs pour Les familles des victimes

La délégation libyenne chargée de négocier un accord d’indemnisation avec les familles des victimes de l’attentat du DC-10 d’UTA a brusquement quitté Paris mardi à la veille de la signature, a-t-on appris mercredi auprès du « collectif des familles du DC-10 en colère ». « C’est avec étonnement et indignation que nous constatons l’interruption de ces négociations », précise-t-il dans un communiqué. « Nous demandons aux pouvoirs publics français (…) et aux représentants des 17 autres Etats dont des ressortissants ont été tués de maintenir leur effort pour que les familles des 170 victimes de cet attentat obtiennent enfin justice », poursuit le communiqué. Les négociations avaient été interrompues fin octobre, quelques jours après une ferme mise en garde de Jacques Chirac. Au dernier jour de sa visite au Maroc, le chef de l’Etat avait averti que la France tirerait « sans agressivité » mais « sans faiblesse » les conséquences du non-respect par Tripoli des engagements fixés par un accord de principe conclu en septembre. Mardi, Paris a rappelé Tripoli à ses engagements avant le début de la visite d’Etat de Jacques Chirac en Tunisie et le sommet « 5+5 », qui doit réunir, vendredi et samedi à Tunis, cinq Etats du Sud de l’Europe et les cinq Etats membres de l’Union du Maghreb arabe dont la Libye. Les autorités tunisiennes ont indiqué que Mouammar Kadhafi serait présent à Tunis. La porte-parole de Jacques Chirac a déclaré qu’il n’y avait pas de rencontre prévue entre les deux hommes en marge du « 5+5 ». Selon le collectif des familles, les négociations ont repris à la mi-novembre après une rencontre à Londres entre le porte-parole des familles, Guillaume Denoix de Saint Marc, et le fils du colonel Kadhafi, Seïf al-Islam Kadhafi. Ces discussions ont permis d’aboutir à un nouvel accord de principe basé sur un « compromis acceptable, chaque partie faisant des concessions difficiles », ajoute le communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *