Démantèlement d’un important réseau de trafic de haschich

Les services de sécurité espagnols viennent de démanteler un important réseau hispano-marocain de trafic de haschich en Europe et ont arrêté 26 membres présumés dudit réseau, dont deux Gardes Civils, a-t-on indiqué mardi de source officielle. Il s’agit d’une organisation criminelle composée d’Espagnols et de Marocains qui dirigeaient une organisation spécialisée dans le trafic du haschisch entre le Maroc et l’Europe via l’Espagne.
La police et la douane ont saisi lors de cette opération trois tonnes de haschich, trois vedettes rapides dotées de moteurs puissants, six véhicules, près de 50.000 euros, un téléphone satellitaire et un grand nombre de téléphones mobiles, a précisé le ministère espagnol de l’Intérieur dans un communiqué officiel.
Les 26 membres présumés du réseau ont été arrêtés dans les régions de La Manga et Cartagena (sud-est) et Cadix (sud). La nationalité des différentes personnes interpellées n’a pas été précisée, mais la police parle d’un groupe hispano-marocain. Dix des membres du réseau ont été arrêtés en flagrant délit alors qu’ils déchargeaient 79 paquets de haschisch sur une plage de Murcie. Les deux gardes civils arrêtés, dans cette opération déclenchée en mai dernier pour se terminer fin juillet dernier, assuraient la couverture des opérations de débarquement des fardeaux de haschich sur les plages de la région de Murcie. Plusieurs membres présumés du réseau ont été arrêtés en flagrant délit de débarquement et de transport du haschich, alors que d’autres membres ont été arrêtés plus tard, comme le propriétaire d’un atelier de réparation de bateaux de plaisance qui fournissait les vedettes rapides utilisées dans le transport de la drogue.
Seul le nom du cerveau présumé du réseau, le Marocain Kamal M.M., a été révélé par la même source, en attendant la conclusion de l’investigation judiciaire menée par le tribunal de première instance de Cartagena. Le leader présumé du groupe a été interpellé dans une maison de passe de la région de Cadix. D’après les policiers, il était en possession de 5.000 euros en liquide.
L’Espagne est la principale porte d’entrée en Europe du haschisch et de la cocaïne fabriquée en Amérique latine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *