Des familles fuient les violences à Mossoul

«Environ 932 familles chrétiennes ont fui leurs maisons à Mossoul pour se réfugier dans les villages chrétiens au nord et à l’est de la ville», a déclaré le gouverneur de la région, Duraïd Kachmoula. «Une campagne de propagande anti-chrétienne et d’actes perpétrés contre cette communauté est à l’origine de la fuite des ces familles», a-t-il expliqué. «C’est la campagne la plus violente contre les chrétiens depuis 2003», a affirmé le gouverneur, en accusant «les criminels d’Al Qaïda» d’en être responsables. Depuis le 28 septembre, au moins onze chrétiens ont été assassinés à Mossoul en raison de leur confession, selon le gouverneur. Trois maisons appartenant à des chrétiens ont été détruites à l’explosif samedi à Souka, un quartier du nord de Mossoul. Des inconnus sillonnant les quartiers chrétiens en véhicule interpellent les passants en sommant les riverains de quitter les lieux au plus vite, sous peine de représailles.
Les familles déplacées -soit environ 5.000 personnes- se sont réfugiées dans des villages chrétiens en périphérie nord et est de Mossoul. Les accès de quelques uns de ces villages, comme Tel Askouf, sont défendus par des habitants armés. Vendredi, l’un des dirigeants de l’Eglise chaldéenne en Irak, l’évêque de Kirkouk (nord), Monseigneur Louis Sako, avait dénoncé une «campagne de liquidations» orchestrée contre les chrétiens dans le pays, en particulier à Mossoul.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *