Des milliers de « jobs » générés par le mondial-2006 ne trouvent pas preneurs

Des milliers d’autres "petits boulots" proposés directement par les employeurs sont encore disponibles, ajoute l’agence précisant que ces emplois, en majorité temporaires, concernent la restauration, les services d’accueil, le commerce de détail, les services de sécurité ou encore les transports.

L’agence a recensé 2.200 jobs non sollicités pour Berlin, 1.700 pour Francfort, 1.200 pour Dortmund, 750 pour Hambourg et 400 pour Munich.

En février dernier, l’agence avait estimé que l’organisation de la coupe du monde de football en Allemagne devait générer 50.000 emplois dont les deux tiers dans les 12 villes devant abriter les compétitions.

L’apport de la coupe du monde a été estimé à 10 milliards d’euros dont profiteront plusieurs branches d’activités notamment le BTP, les transports, l’hôtellerie et la restauration, ainsi que les sociétés intervenant dans les segments de l’impression, de la communication et de la sécurité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *