Deuxième agression contre un étranger en quatre jours en Allemagne

L’agression a eu lieu mercredi soir après une altercation entre les deux jeunes, sous l’emprise de l’alcool, et le Yéménite, âgé de 35 ans, dans une station de métro, a précisé la police.

Les deux agresseurs présumés ont été entendus par la police dans la  matinée.

Des témoins ont rapporté les avoir entendu prononcer des insultes xénophobes contre le Yéménite.

Cette attaque nocturne intervient quatre jours après l’agression dont a été victime un Allemand d’origine éthiopienne, frappé en pleine rue et en pleine nuit par deux inconnus, à Potsdam (est de Berlin).

Placée dans un coma artificiel et souffrant d’un grave traumatisme crânien, la victime, âgée de 37 ans, luttait toujours contre la mort jeudi.

Le ministère public part du principe qu’il s’agit d’un acte xénophobe.

Pour l’instant, la police n’a aucun indice concret sur le ou les responsables de l’agression et concentre ses recherches sur plusieurs jeunes de 18 à 25 ans vêtus de pantalons larges et coiffés de casquettes de baseball.

Une récompense de 15.000 euros est prévue pour tout indice conduisant à l’arrestation du ou des auteurs de cet acte qualifié d’"abominable" par la chancelière allemande Angela Merkel.

A la suite de cette attaque, une délégation ministérielle du Nigeria a annulé jeudi sa réservation dans un hôtel de Potsdam.

"Les 15 participants à un congrès économique avaient réservé des chambres  pour une semaine" et "ont annulé par peur des agressions", a indiqué la  directrice de l’hôtel, Beate Fernengel.

La délégation du ministère nigérian des Transports est actuellement logée dans un hôtel berlinois.

Mercredi soir, 300 personnes ont prié à Postdam pour l’ingénieur d’origine éthiopienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *