Dialogue interpalestinien de réconciliation

De hauts responsables du Hamas ont rencontré mercredi au Caire le chef des renseignements égyptiens Omar Souleimane, en vue du dialogue interpalestinien de réconciliation prévu prochainement dans la capitale égyptienne, a indiqué l’agence officielle Mena. Ces discussions interviennent après une série d’entretiens ces deux derniers mois entre les responsables égyptiens et une dizaine de factions palestiniennes, dont le Fatah du président Mahmoud Abbas, visant à préparer le dialogue censé mettre fin à la crise née de la violente prise de pouvoir par le mouvement islamiste Hamas à Gaza en juin 2007 au détriment du Fatah. Ce dialogue est prévu pour début novembre mais pourrait être avancé si les différents partis en conviennent, selon des responsables palestiniens. L’Egypte a notamment proposé la création d’un nouveau gouvernement qui serait agréé par toutes les factions palestiniennes. Le Fatah estime que le dialogue doit déboucher sur la formation d’un gouvernement de consensus chargé de préparer de nouvelles élections, présidentielle et législatives, dans les territoires palestiniens. Le Hamas, qui domine le Parlement palestinien élu en janvier 2006 pour quatre ans, veut pour sa part une nouvelle élection présidentielle seulement. Le chef du groupe parlementaire du Fatah, Azzam Al-Ahmad, a affirmé à Ramallah, en Cisjordanie, que son mouvement était favorable à la mise en place d’un «gouvernement transitoire de consensus national» et refuserait un gouvernement d’union avec le Hamas. «Un tel gouvernement ne pourra être formé qu’après la tenue d’élections présidentielle et législatives», a-t-il affirmé, accusant le Hamas de «poser une nouvelle condition chaque jour» avant le dialogue. Les députés du Hamas ont annoncé lundi lors d’une réunion à Gaza qu’ils ne reconnaîtraient plus Mahmoud Abbas comme président de l’Autorité palestinienne après le 8 janvier, estimant que son mandat expire à cette date.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *