Écosse : Tous contre la pauvreté

Écosse : Tous contre la pauvreté

«Abolissons la pauvreté», c’était le slogan que brandissaient plusieurs milliers de manifestants à Edimbourg pour appeler les pays les plus riches à agir pour améliorer la vie des plus nécessiteux.
À peine quatre jours de l’ouverture du Sommet du G8 à Gleneagles en Ecosse, la marche, organisée par "Make poverty history" (MPH, abolissons la pauvreté), avait pour but de presser le G8 d’agir contre une pauvreté "inacceptable".  Le nombre de manifestants a atteint environ 225.000 personnes selon les organisateurs. Un chiffre qui fut confirmé par la police.
« 30.000 enfants, un toutes les trois secondes, meurent chaque jour à cause de la pauvreté », a déclaré Richard Bennett, président de MPH.
Face à cette douloureuse réalité, le MPH réclame aux pays du G8 plus de "justice commerciale" pour les pays pauvres, l’annulation de la dette et l’augmentation de l’aide.
MPH a promis un défilé "ouvert aux familles et sans risque". 
La grande majorité des manifestants étaient vêtus de blanc. Ils avaient formé dans l’après-midi un gigantesque cercle autour du centre-ville, développant ainsi le motif du bracelet blanc qui sert de symbole à MPH et aux mouvements apparentés à travers le monde.
« Nous allons dire aux chefs d’Etat du G8 que les sommes qui doivent être discutées (du 6 au 8 juillet) sont très inférieures à ce qu’attend la communauté mondiale », a déclaré le Sud-Africain Kumi Naidoo, président de la Coalition mondiale contre la pauvreté (GCAP), l’organisation mondiale dont MPH est la branche britannique.
La marche d’Edimbourg et le G8, a-t-il souligné, s’inscrivent dans la perspective de la réunion des Nations unies , qui doit évaluer en septembre l’état d’avancement du plan d’action contre la misère des "Objectifs du Millénaire".
Ce n’est pas une marche pour la charité, mais pour la justice a déclaré Walden Bello, un vétéran philippin de la lutte pour les droits de l’Homme.
Le pape Benoît XVI a lui aussi lancé un message aux dirigeants du G8, qui a été lu à Edimbourg par le chef des catholiques d’Ecosse, le cardinal Keith O’Brien.
« Les peuples des pays riches doivent être prêts à accepter le poids de la réduction de la dette des pays pauvres très endettés et doivent exhorter leurs dirigeants à respecter l’engagement de réduire d’ici à 2015 la pauvreté dans le monde, et surtout en Afrique », a-t-il déclaré.
La pauvreté n’était pas le seul thème de la manifestation, à en juger par les banderoles brandies dans la foule.
Le président américain, George W.Bush, a eu, lui aussi, sa part du show. En effet, des journalistes de l’AFP avaient aperçu plusieurs affichettes assimilant le président américain à un terroriste.
Par ailleurs, les organisateurs du Live 8, la série planétaire de méga-concerts humanitaires, ont eux aussi interpellé les dirigeants du G8. Ces derniers ont préféré y procédé par une lettre ouverte qui fut publiée dans le «Times». Dans cette lettre, ils appèlent le comité du G8 à ne pas décevoir les espoirs des pauvres lors de leur Sommet en Ecosse.
« De la même façon que les gens ont réclamé l’abolition de l’esclavage, le vote des femmes et la fin de l’apartheid, nous demandons que cesse l’absurdité injuste qu’est la pauvreté extrême qui tue 50.000 personnes chaque jour au XXIème siècle », souligne le texte.
La lettre rappelle les demandes des ONG pour donner un coup d’accélérateur au développement : débloquer une aide supplémentaire de 25 milliards de dollars et "s’assurer que cette aide sera vraiment utilisée efficacement pour éradiquer la pauvreté", s’engager à annuler 100% de la dette de tous les pays qui en ont besoin et mettre fin aux règles injustes du commerce.
"Aujourd’hui, il y aura du bruit, de la musique et de la joie, la joie née de l’abondance des potentialités. Vendredi, il y aura un grand silence alors que le monde attendra votre verdict", poursuit-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *