Égypte : Gamal Moubarak se refuse à révéler ses intentions pour la présidence

Égypte : Gamal Moubarak se refuse à révéler ses intentions pour la présidence

Le fils cadet du président égyptien Hosni Moubarak, Gamal, s’est refusé lundi à révéler ses intentions sur une possible candidature à l’élection présidentielle de 2011, se bornant à indiquer que le parti au pouvoir annoncerait son candidat lors d’un congrès spécial. Le choix se fera «selon les règles internes du parti» et en fonction des délais constitutionnels, a-t-il déclaré, interrogé lors d’une conférence de presse à l’issue du congrès annuel du Parti national démocrate (PND), dont il est l’un des principaux dirigeants.
Gamal Moubarak a souligné que l’élection présidentielle devait se tenir en septembre 2011, avec une période de préparation de deux mois prévue par la Constitution avant laquelle les candidats doivent être désignés. «Vous saurez qui sera le candidat quand le parti se réunira pour procéder à sa décision finale, avant évidemment que le processus (pré-électoral) ne commence en juillet prochain», a-t-il dit. Gamal Moubarak, 48 ans, proche des milieux d’affaires, est régulièrement donné partant pour succéder à son père, âgé de 82 ans et au pouvoir depuis 29 ans, mais ne s’est à ce jour pas exprimé clairement sur ce sujet. L’opposition égyptienne dénonce quant à elle la perspective d’une transmission du pouvoir «héréditaire». Le président Hosni Moubarak, qui s’exprimait samedi soir devant le congrès du PND, est lui aussi resté muet sur sa possible candidature à sa propre succession en 2011, se bornant à réaffirmer son rôle de chef du gouvernement et du parti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *