Egypte: le cas de conscience des juges face au guide suprême des Frères musulmans

Les trois juges chargés du procès du guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, et de ses adjoints, Khairat al-Chater et Rachad Bayoumi, poursuivis pour « incitation au meurtre » de manifestants, ont annoncé, mardi, qu’ils se dessaisissent de cette affaire.

« Les juges se retirent de cette affaire en raison d’un cas de conscience », a déclaré le président du tribunal Mohamed Fahmy al-Qarmouty, sans fournir plus de détails, ajoutant que « les accusés resteront en détention ».

Mohamed Badie et ses adjoints encourent la peine capitale pour « complicité » dans le meurtre de huit manifestants anti-Morsi le 30 juin. Trois autres membres de leur confrérie sont accusés de ces « meurtres » et 29 autres militants islamistes doivent comparaître avec eux pour avoir participé, armés selon l’accusation, à ces heurts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *