Ehud Olmert de nouveau interrogé par la police

Ehud Olmert de nouveau interrogé par la police

L’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert était de nouveau interrogé dimanche par la police dans le cadre de l’enquête sur l’affaire «Holyland», un énorme scandale immobilier à Jérusalem, a-t-on appris de source policière. Il avait déjà été interrogé durant huit heures mardi dernier par des enquêteurs de la brigade des fraudes. Ehud Olmert est soupçonné de blanchiment d’argent, de corruption et d’abus de confiance à l’époque où il était maire de Jérusalem et ministre du Commerce et de l’Industrie.
D’après les médias, il est soupçonné d’avoir reçu un pot-de-vin de 3,5 millions de shekels (700.000 euros) pour donner son feu vert au projet «Holyland», un gigantesque complexe immobilier à Jérusalem, lorsqu’il était maire de la Ville sainte (1993-2003). L’ancien Premier ministre oppose un démenti catégorique à ces accusations, affirmant n’avoir autorisé qu’un projet initial beaucoup plus modeste et rejetant implicitement la faute sur son successeur et ex-adjoint à la mairie, Uri Lupolianski, pour avoir approuvé un agrandissement considérable. M. Olmert, 64 ans, est par ailleurs jugé depuis septembre 2009 pour trois autres affaires remontant à l’époque où il était maire de Jérusalem puis ministre de l’Industrie et du Commerce (2003-2006). Ancien dirigeant du parti centriste Kadima, il avait dû démissionner de ses fonctions de chef du gouvernement le 21 septembre 2008 après que la police eut recommandé son inculpation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *