Élections en Algérie : Fiche technique

Les Algériens sont appelés jeudi 30 mai à renouveler leur Assemblée populaire nationale (APN). Les élections législatives précédentes, le 5 juin 1997, avaient donné naissance au premier Parlement pluraliste algérien. Ce dernier est bicaméral avec, outre l’APN, le Conseil de la Nation (Chambre haute) issu des élections locales du 23 Octobre 1997. L’APN sortante compte 380 députés, dont 13 femmes, élus au suffrage universel direct.
Investis d’un mandat national de 5 ans, ces députés sont issus des 48 wilayas du pays. Les formations qui composent actuellement l’APN sont : le Rassemblement National Démocratique (155 sièges) dirigé par l’actuel ministre de la justice Ahmed Ouyahia ; le Mouvement de la Société pour la Paix (69 sièges) de Mahfoud Nahnah ; le Front de Libération Nationale (64 sièges) dont le secrétaire général est l’actuel premier ministre Ali Benflis ; le Mouvement Ennahda (34 sièges); le Front des Forces Socialistes (19 sièges) avec pour premier secrétaire Ahmed Djeddaï; le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (19 sièges) de Saïd Sadi ; le Parti des Travailleurs (4 sièges) de Louisa Hanoune, le Parti Républicain Progressiste (3 sièges) de Driss Khoudir ; l’Union pour la Démocratie et les Libertés (1 siège) ; le Parti Social Démocrate (1 siège) et les Indépendants (11 sièges).
Trois partis islamistes autorisés par le pouvoir participent actuellement aux élections législatives : le MSP et Ennadha, membres de l’APN sortante, et le Mouvement pour le renouveau national (MRN) ou El Islah, d’Abdallah Djaballah. D’autres partis comme le Mouvement national de l’espérance (MNE), de Mohamed Hadef, le Mouvement national de la jeunesse algérienne (MNJA) d’Omar Bouacha participent à ces élections, les deux principaux opposants à la majorité parlementaire et gouvernementale étant le FFS et le RCD, implantés en Kabylie. Le scrutin du 30 mai mettra en lice 23 partis et 129 listes de candidats indépendants, soit 943 listes couvrant les différentes circonscriptions, y compris celles de la communauté algérienne à l’étranger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *