Emeutes meurtrières au Nigeria

Plus de 200 personnes ont été tuées dans les émeutes qui ont éclaté mercredi à Kaduna, une ville située au nord du Nigeria, selon Shehu Sani, responsable d’une association locale de défense des droits de l’Homme, Civil Rights Congress. «Un grand nombre de personnes ont été tuées par les forces de l’ordre», a ajouté M. Sani, accusant ainsi les soldats nigérians qui ont, selon lui, exécuté quatorze personnes, abattues puis brûlées. Ville où cohabitent difficilement les communautés chrétienne – minoritaire – et musulmane, Kaduna est le théâtre de violentes émeutes depuis mercredi dernier.
Une manifestation organisée par des islamistes contre un article relatif au concours Miss Monde, prévu dans la capitale Abuja en décembre, avait alors tourné à l’affrontement. Le journal ThisDay avait écrit le 16 novembre que «les Musulmans pensent qu’il est immoral de faire venir 92 femmes au Nigeria et leur demander de se faire plaisir par vanité. Qu’en aurait pensé Mohamed ? En toute honnêteté, il aurait probablement choisi sa femme parmi elles».
Malgré les excuses du journal, l’Oumma du pays avait demandé au président Obasanjo d’annuler la cérémonie prévue le 7 décembre. Les émeutiers musulmans se sont eux d’abord acharnés sur les Chrétiens, incendiant leurs maisons et poignardant des gens en pleine rue, les battant à mort ou les brûlant vifs – selon la Croix-Rouge -, avant que ces derniers ne mènent à leur tour des actions de représailles. Les candidates du concours de beauté ont pour leur part quitté samedi le Nigeria, destination Londres où la compétition a été délocalisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *