Enlèvements présumés en Grèce : Londres devrait enquêter selon un député

Cette demande a été formulée par Menzies Campbell, le numéro 2 du parti libéral-démocrate, le deuxième parti d’opposition britannique.
"J’estime que le cours normal des choses maintenant serait de permettre au comité parlementaire sur les affaires de renseignement (ISC) d’enquêter sur cette affaire", a déclaré Sir Menzies Campbell à la BBC radio.
Mardi, cinq immigrés pakistanais ont porté plainte en Grèce contre des agents grecs et britanniques pour "enlèvement" et "torture" après les attentats de Londres du 7 juillet.
Selon le responsable d’une association pakistanaise à Athènes, Javed Aslam, 28 immigrés pakistanais ont été enlevés et interrogés illégalement dans plusieurs villes grecques après les attentats de Londres (56 morts), commis par quatre kamikazes, dont trois Britanniques d’origine pakistanaise.
L’ISC compte des représentants de tous les partis et des deux chambres du parlement, aux Communes et aux Lords. Il est chargé de surveiller le travail du MI5 (services de renseignement intérieurs) et du MI6.
A la différence des autres commissions parlementaires, l’ISC se réunit à huis clos et rend son rapport au Premier ministre et à lui seul. Il a accès aux documents les plus secrets et peut interroger des espions sur leur travail.
Le gouvernement britannique a nié toute implication dans cette affaire et a interdit à la presse britannique de révéler l’identité de l’agent britannique mis en cause.
Le ministre grec de l’Ordre public George Voulgarakis et le ministre pakistanais de l’Intérieur Aftab Ahmad Khan ont également écarté ces accusations comme fausses.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *