Etat d’alerte à Karatchi après le pire attentat depuis près de vingt ans

Alors que s’organisaient les funérailles des victimes, dont celles des leaders musulmans sunnites tués par l’explosion lors d’une cérémonie rassemblant des milliers de fidèles, la police tentait d’identifier le présumé kamikaze qui s’est fait exploser près de l’estrade où siégeaient les leaders.

Une tête barbue a été retrouvée sur les lieux de l’explosion et les  enquêteurs estimaient possible qu’elle soit celle d’un kamikaze.

"L’armée est en alerte et peut être mobilisée en quelques minutes en cas de troubles", a affirmé à l’AFP Salahuddin Haider, le porte-parole du gouvernement de la province du Sind dont Karachi est la capitale.

"Nous avons pris toutes les mesures de sécurité nécessaires pour les  funérailles et nous appelons les gens à rester calmes et pacifiques", a ajouté le porte-parole craignant que cet attentat ne relance un nouveau cycle de violences entre les communautés sunnite et chiite.

Trois stations-service et des dizaines de véhicules ont été incendiés dans les heures qui ont suivi l’attentat par la foule en colère. Les écoles et de nombreux magasins ont fermé mercredi, alors que Karachi se préparait à trois jours de deuil officiel.

Selon les autorités, quelque 20.000 personnes sont attendues pour les  funérailles d’Abbas Qadri, chef du parti sunnite modéré Tehrik Ahle Sunna, tué dans l’attentat. Son adjoint Akram Qadri et le porte-parole du parti Iftikhar  Bhatti ont également été tués.

Les funérailles de deux autres leaders sunnites, Hafiz Mohammed Taqi et Hanif Billo, et d’autres victimes se sont déroulées mercredi matin sans  incident.

L’attentat de mardi est le pire au Pakistan depuis une double explosion qui avait tué 70 personnes en 1987 à Karachi. Les autorités en avaient alors accusé des agents afghans agissant avec le soutien des occupants soviétiques de l’Afghanistan.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *