Etats-Unis : Course à la présidentielle entre démocrates et républicains

Donnée battue par Barack Obama, l’ex-First Lady  des Etats-Unis a inversé la tendance en remportant contre toute attente la primaire démocrate du New Hampshire. Chez les républicains, le sénateur de l’Arizona a lui aussi relancé sa campagne, en devançant Mitt Romney et Mike Huckabee. Après ces resultats  la course reste ouverte, le chemin à la Maison-Blanche est encore long.
 Hillary Rodham Clinton obtenait 39% des suffrages, contre 36% à Obama, 17% à l’ancien sénateur de Caroline du Nord John Edwards, et moins de 5% au gouverneur du Nouveau- Mexique Bill Richardson. John McCain recueillait de son côté 37% des votes, contre 32% à Romney et 11% à Huckabee. Venaient ensuite l’ancien maire de New York Rudolph Giuliani (9%) et le représentant du Texas Ron Paul (8%).  Entourée de son mari l’ex-président Bill Clinton, qui en 1992 avait débuté dans ce même Etat sa conquête de la Maison-Blanche, et de sa fille Chelsea, elle a promis de poursuivre un "retour" qui la mènerait jusqu’au Bureau ovale. Troisième des caucus de l’Iowa, Hillary Clinton a coiffé sur le fil le sénateur de l’Illinois, et réussi à relancer sa candidature à la Maison-Blanche grâce à cette victoire inespérée dans le New Hampshire. C’est déjà dans cet Etat qu’était née la dynamique qui avait porté son mari Bill Clinton à la présidence en 1992, malgré une deuxième place lors de la primaire de l’Etat. Au bord des larmes devant ses partisans lundi à la veille d’un échec annoncé, la sénatrice de New York arborait un sourire radieux mardi. «J’ai l’impression que nous avons tous parlé avec notre coeur, et je suis tellement reconnaissante que vous ayez répondu», a-t-elle déclaré, avant de saluer ses partisans en liesse. «Maintenant, ensemble, offrons à l’Amérique le même come-back que le New Hampshire vient de m’offrir».
Après la défaite de l’Iowa et les mauvais sondages, l’entourage de l’ancienne First Lady semblait déjà avoir accepté un nouvel échec dans le New Hampshire, qui aurait considérablement compromis ses chances de victoire dans le camp démocrate.
Mais la candidate semble avoir récolté les fruits de l’importante campagne de terrain menée par son camp, et les entretiens réalisés auprès d’électeurs à la sortie des bureaux de vote ont montré que l’électorat féminin -qui lui avait fait défaut dans l’Iowa- lui a apporté son soutien (46% de femmes contre 34% pour Obama qui avait raflé les voix des femmes dans l’Iowa), tout comme les militants démocrates.
A l’inverse, Barack Obama a pâti d’un manque de mobilisation des jeunes votants qui l’avaient plébiscité la semaine dernière, même s’il devance toujours sa principale rivale parmi les indépendants. Reconnaissant que "la bataille pourrait être longue", le sénateur de l’Illinois, qui croit toujours en sa victoire, a assuré mardi être "prêt à continuer" et a félicité la gagnante du jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *