États-Unis : Fin de la dernière sortie des navettes spatiales

Deux astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) ont achevé mardi l’ultime sortie orbitale de l’ère des navettes américaines installant notamment un mécanisme expérimental pour faire le plein de carburant des satellites, apporté par Atlantis, a indiqué la Nasa.
Les Américains Ronald Garan et Michael Fossum ont réintégré la chambre de décompression de l’ISS, à laquelle Atlantis -dernier orbiteur américain à voler dans l’espace- s’est amarrée dimanche, à 19h53 GMT, mettant fin à une expédition de six heures et 31 minutes, a précisé le commentateur de la télévision de la Nasa. Il s’agit de la seule sortie orbitale de cette ultime mission d’une navette et de la 160e menée dans le cadre de la construction et de l’entretien de l’ISS. Au cours de cette sortie, les deux marcheurs de l’espace ont exécuté toutes les tâches prévues.
Ils ont ainsi retiré avec succès une pompe à ammoniaque (un réfrigérant) défaillante de 635 kg de l’ISS pour la placer dans la soute d’Atlantis qui la rapportera sur Terre.
Ils ont aussi installé un nouveau système expérimental permettant de faire automatiquement le plein de carburant des satellites afin d’en allonger la vie, un projet américano-canadien. Contrairement aux habitudes, cette expédition orbitale n’a pas été menée par des astronautes de la navette mais par deux des six astronautes de l’ISS. Les Américains Mike Fincke et Greg Chamitoff ont été les derniers membres d’équipage d’une navette à effectuer une sortie dans l’espace le 27 mai lors de l’ultime visite d’Endeavour à l’avant-poste orbital. Lundi, la Nasa avait allongé de vingt-quatre heures la 135e mission d’un orbiteur américain pour la porter à 13 jours. La première navette américaine, Columbia, s’était envolée le 12 avril 1981. Atlantis devrait revenir se poser sur la piste du Centre Spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride (sud-est) le 21 juillet à 05h56 (09h56 GMT) avant le lever du soleil.  Le principal objectif de la dernière mission d’une navette à l’ISS est la livraison de quelque quatre tonnes de vivres, d’équipements et de pièces de rechange contenus dans le module pressurisé Raffaelo, construit par l’agence spatiale italienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *