États-Unis : un gel partiel du budget pendant 3 ans

États-Unis : un gel partiel du budget pendant 3 ans

Le président Barack Obama va proposer de geler pendant trois ans une partie du Budget fédéral des Etats-Unis afin d’économiser 250 milliards de dollars sur dix ans et réduire le déficit, a-t-on appris lundi auprès d’un haut responsable américain. Cette proposition, qui doit être annoncée mercredi soir pendant le discours sur l’état de l’Union que M. Obama prononcera devant le Congrès, reviendra à plafonner une partie des dépenses soumises à l’approbation des élus, excepté celles qui relèvent de la sécurité nationale. «Nous proposons un gel strict des dépenses non essentielles et non relatives à la sécurité en 2011, et de poursuivre ce gel en 2012 et 2013», a indiqué ce responsable sous couvert de l’anonymat. «Gel strict» signifie qu’il ne sera pas indexé sur l’inflation, revenant à une diminution d’une année sur l’autre si l’indice de hausse des prix croît, selon la même source. «Les économies découlant de ce gel de trois ans atteindront 250 milliards de dollars d’ici à 10 ans, par rapport à ce qu’aurait été le niveau» de dépenses sans celui-ci, a développé ce responsable. Dans les faits, les lignes budgétaires couvertes par ce dispositif seront plafonnées à 447 milliards de dollars, soit environ 15% du budget total, pendant les trois prochains exercices (2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013). La Maison-Blanche doit présenter début février son projet de Budget au Congrès, alors que l’exercice budgétaire de 2008-2009 s’est clos sur un déficit de plus de 1.400 milliards de dollars et que celui est en cours, qui se termine fin septembre, devrait se retrouver de 1.500 milliards dans le rouge, soit plus de 10% du PIB. Les dépenses «non essentielles» sont celles qui sont votées chaque année par le Congrès, sur la base d’une proposition du président.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *