Événement : « Le dispositif est fonctionnel »

ALM : Quel est le dispositif mis en place par les autorités sanitaires marocaines pour faire face à la pneumonie atypique ?
Youssef Chami : D’abord, Je teins signaler qu’au jour d’aujourd’hui, aucun suspect ou avéré n’a été enregistré au Maroc. Le ministère de la Santé et le gouvernement ont pris des mesures appropriées pour affronter cette situation d’urgence internationale. La première consiste à déclarer obligatoirement tous les cas suspects. La deuxième concerne le renforcement des services de contrôle sanitaire aux postes frontières. Les médecins sur place sont tenus d’examiner les passagers présentant des symptômes liés à cette épidémie. Si jamais un cas se déclare, le dispositif met en place permet aux différents médecins spécialistes dans les provinces de l’examiner selon une procédure médicale précise. La troisième mesure se rapporte à la surveillance épidémiologique dans toutes les régions du pays.

ALM : Le dispositif d’urgence mis en place permet-il réellement d’affronter le danger lié à cette étrange maladie ?
Absolument, lensemble des professionnels de la santé au Maroc, publics ou privés, est sensibilisé à cette affaire. La même action de sensibilisation a été orientée vers les organismes ayant une charge administrative dans les zones concernées, l’ONDA pour les aéroports et l’ODEP pour les ports. Pour le moment, tout se déroule dans de bonnes conditions. En plus, une cellule de crise regroupant l’ensemble des parties intéressées a été installée au ministère de la Santé pour le suivi permanent de la situation.

ALM : Donc, le dispositif mis en place permet de maîtriser une situation d’urgence…
Effectivement, à la moindre petite alerte, ce dispositif se déclenchera. Toutefois, notre souhait est que notre pays reste épargné par ce fléau mystérieux dont l’agent local n’a pas encore été identifié.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *