Flash airlines : le rapport fera état de défaillances techniques

Le rapport, dont la publication a été reportée trois fois, sera divulgué lors d’une conférence de presse en présence du représentant des familles françaises des victimes du crash, a ajouté Mena.

Selon Mena, qui cite une source de l’aviation civile égyptienne, le rapport "mentionne des défaillances du pilote automatique et dans les systèmes de guidage. Le manque de temps n’a pas permis au pilote d’y remédier".

Après son décollage, l’avion s’est dirigé vers la droite et non vers la gauche à cause de ces problèmes techniques et le pilote n’a pas eu le temps de redresser l’appareil qui s’est écrasé trois minutes seulement après son envol, a indiqué Mena se référant aux enregistrements de la boîte noire.

Le 3 janvier 2004, le Boeing 737 de Flash Airlines s’est abîmé en mer Rouge, causant la mort de ses 148 occupants, dont 134 Français.

Un responsable de la commission d’enquête a confirmé à l’AFP ces informations mais n’a pas voulu donner d’autres détails.

Les autorités égyptiennes avaient déjà présenté en novembre dernier aux autorités françaises et américaines un projet de rapport sur la chute de l’avion qui disculpait le pilote.

Elles avaient également publié en novembre 2004 un "rapport factuel" relatant le déroulement du vol, depuis le décollage de Charm el-Cheikh le 3 janvier à 02H42 GMT jusqu’à la chute de l’appareil en mer Rouge trois minutes plus tard.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *