France : les autorités ferment quatre mosquées soupçonnées de promouvoir le radicalisme

France : les autorités ferment quatre mosquées soupçonnées de promouvoir le radicalisme

Quatre mosquées soupçonnées de promouvoir le radicalisme et situées en région parisienne ont été fermées mercredi 2 novembre 2016 par le ministère de l’intérieur.

Dans un communiqué, le ministre français de l’intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué avoir procédé à la fermeture administrative de quatre mosquées, au titre de l’état d’urgence, indiquant qu’au sein de ces mosquées « sont tenus des propos constituant une provocation à la haine ou à la violence ou une provocation à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes ».

« Sous couvert de but cultuel, ces lieux abritaient des réunions visant en réalité à promouvoir une idéologie radicale, contraire aux valeurs de la République et susceptible de constituer un risque grave d’atteinte à la sécurité et à l’ordre publics », a affirmé le ministre, en rappelant la détermination du gouvernement à « permettre l’exercice paisible du culte dans le respect des lois de la République, à protéger nos compatriotes et à lutter contre le terrorisme par tous les moyens de droit ». Les mosquées visées sont situées dans les Yvelines, en Seine-Saint Denis et dans le Val-de-Marne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *