France : manuel Valls soutient les maires interdisant le port du Burkini

France : manuel Valls soutient les maires interdisant le port du Burkini

La polémique enfle sur l’interdiction du port du Burkini en France. Et c’est au premier ministre français, Manuelle Valls, d’en rajouter une couche ce mercredi 17 août 2016 dans le quotidien « La Provence ». Il a affirmé soutenir les maires sur leur décision d’interdire le Burkini, s’ils sont motivés par « la volonté d’encourager le vivre ensemble, sans arrière-pensée politique ».

Le chef de l’exécutif français a aussi assuré que le gouvernement français sera impitoyable à l’encontre de tous ceux qui voudraient prendre les musulmans de France comme « boucs émissaires et voient dans l’islam un coupable idéal des actes de terrorisme », a affirmé le Premier ministre Manuel Valls.

Avant de poursuivre, les musulmans de France « trouveront toujours l’Etat à leur côté pour les protéger », apportant par ailleurs son soutien à l’ancien ministre de l’Intérieur Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour prendre la direction de la Fondation pour l’islam de France.

Concernant la rixe qui a éclaté dans le week-end sur une plage du village de Sisco, en Haute-Corse, le Premier ministre français « appelle au calme, comme d’ailleurs l’ensemble des élus corses ». « De manière générale, ce n’est pas aux personnes de se faire justice elles-mêmes, d’autant moins dans une période où il y a trop d’amalgames », a-t-il insisté.

A rappeler que le maire de Sisco (Haute-Corse), Ange-Pierre Vivoni a pris lundi un arrêté interdisant le port du burkini sur les plages de sa commune, après les violents incidents qui ont opposé samedi des jeunes et des familles d’origine maghrébine dans cette localité.

Ces incidents, qui ont fait cinq blessées, ont éclaté après la prise par des touristes de photos de femmes se baignant en burkini. Une centaine de policiers et de gendarmes ont été mobilisés pour ramener le calme sur cette plage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *