« Gang des barbares » : des enquêteurs français en Côte d’Ivoire

Selon la même source, des mails en provenance de ce pays, signés par le chef supposé de cette bande baptisée le "gang des barbares", âgé de 25 ans et originaire de Côte d’Ivoire, ont été retrouvés.

La thèse d’un crime antisémite a été retenue à l’encontre de sept personnes mises en examen lundi soir par la juge d’instruction chargée de l’enquête sur l’enlèvement et le meurtre d’Ilan Halimi.

Sept suspects -six hommes et une femme- ont été interpellés et mis en examen (inculpés) dans le cadre de cette affaire qui a suscité une vive émotion dans la communauté juive de France.

Au moins deux enquêteurs devaient se rendre mardi en Côte d’Ivoire, a-t-on indiqué de source policière.

Ilan Halimi, 23 ans, de religion juive, avait été enlevé le 21 janvier. Il a été découvert trois semaines plus tard agonisant, bâillonné et menotté, à Sainte-Geneviève-des-Bois (banlieue sud de Paris). Il est mort peu après des suites de ses tortures.

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, a immédiatement réagi et pressé lundi soir le Premier ministre Dominique de Villepin d’établir "toute la vérité" sur le meurtre d’Ilan Halimi, pour savoir s’il a été tué "parce que juif".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *