Gaza : après le retrait, les bombes

Gaza : après le retrait, les bombes

Ariel Sharon semble être engagé à semer la terreur et la chaos dans la bande de Gaza. Réélu à la tête du Likoud, le sanguinaire Sharon a décidé de continuer sa politique de raids aériens contre les civils palestiniens au nom de ce qu’il appelle «la lutte contre le terrorisme».
Bien que les mouvements de résistance palestinienne aient annoncé vouloir respecter la trêve, Israël continue son agression barbare et aveugle contre la bande de Gaza.
Dans la nuit de mardi à mercredi, l’aviation israélienne a lancé trois autres raids contre des objectifs situés dans la bande de Gaza, d’après une source sécuritaire palestinienne.
Selon cette source, des hélicoptères d’assaut Apaches ont tiré des missiles contre un bureau du Fatah dans le quartier de Touffah dans la ville de Gaza. D’autres ont visé un bureau de la Sécurité générale au sud-ouest de cette ville. Des hélicoptères israéliens ont attaqué un bâtiment utilisé par le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans le camp de Boureij, dans le centre de la bande de Gaza. Ces attaques ont été confirmées par une porte-parole de l’armée israélienne qui a déclaré que l’aviation israélienne a ciblé simultanément divers objectifs dans la bande de Gaza.
La porte-parole de l’armée israélienne n’a pas trouvé mieux pour justifier de tels actes que de dire qu’ils sont une réponse à un nouveau tir palestinien de roquettes Qassam contre le territoire hébreu. Rappelons que le mouvement Hamas qui avait lancé le week-end dernier une série de roquettes contre Israël, a déclaré auparavant la fin des agressions. Suite à cette annonce, Israël n’a fait qu’intensifier son offensive pour ne pas briser le cercle vicieux des violences.    
D’après le vice-ministre israélien de la Défense Zeev Boïm, c’est le mouvement islamiste palestinien Hamas qui a cherché à multiplier ses attaques terroristes anti-israéliennes en Cisjordanie.
«Loin de vouloir stopper ses attaques terroristes, le Hamas cherche à les multiplier en Judée-Samarie (Cisjordanie), a déclaré M.Boïm à la radio publique israélienne. Cette organisation terroriste vit dans une euphorie fantasmatique et s’imagine qu’elle a contraint Israël à évacuer la bande de Gaza par ses attentats», a-t-il ajouté. En parlant du Hamas, un important chef du mouvement, responsable du financement du mouvement islamiste, a été arrêté il y a un mois dans la partie orientale annexée de Jérusalem, selon une source policière israélienne. L’armée israélienne a, par ailleurs, indiqué avoir arrêté en Cisjordanie, dans la nuit de mardi à mercredi, 24 activistes du Hamas et du Jihad islamique. Yakoub Abou Assab a été arrêté à l’issue d’une traque de la police et du Shin Beth, le service israélien de sécurité. Ce Palestinien a reconnu avoir transféré à Jérusalem-est des centaines de milliers de dollars collectés par le Hamas en Arabie saoudite pour les redistribuer aux familles de kamikazes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *