Gaza s’embrase à nouveau

L’occupant israélien a tué deux militants palestiniens, dimanche 22 avril, au lendemain de la journée la plus sanglante depuis novembre dans les territoires palestiniens où six personnes sont mortes. Samedi soir, l’armée israélienne a lancé un raid aérien sur bande de Gaza, le second depuis la trêve. Cette frappe visait, selon Israël, des militants qui avaient tiré des roquettes contre la ville israélienne de Sderot. En novembre 2006, l’Etat Hébreu mettait fin à ses opérations militaires à Gaza et les groupes palestiniens stoppaient leurs attaques. Cinq autres Palestiniens ont perdu la vie samedi en Cisjordanie. Il s’agit d’une adolescente palestinienne de 17 ans, de trois militants et un policier palestiniens. Deux militants faisaient partie des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa – Abbas al-Damaj, 25 ans, et Ahmed Ayassa, 27 ans – ont été tués sur le coup alors qu’un troisième militant, membre du Jihad islamique, Mahmoud Abou Jalil, 22 ans, grièvement blessé, est décédé à l’hôpital.
Un autre palestinien a été tué dans le raid aérien israélien qui a visé sa voiture à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Kamal Anan, 37 ans, membre des Brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique, a été tué juste après avoir tiré une roquette, selon des sources de sécurité palestiniennes. Dans le village de Kafr Dan, c’est un policier palestinien qui a été tué, victime d’une balle perdue tirée par un soldat israélien, ou cible de la riposte d’une patrouille de Tsahal prise sous le feu de militants palestiniens, selon un porte-parole de l’armée israélienne.Et dimanche matin à l’aube, deux militants ont été tués par Tsahal à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Des soldats israéliens ont pris d’assaut une maison où étaient retranchés des membres des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, un groupe armé proche du parti présidentiel Fatah. Fadel Nour, 23 ans, et Amin Lubadi, 25 ans, membres des Brigades, ont été tués lors d’échanges de tirs avec les soldats israéliens. Ces décès portent à 5.666 le nombre de tués depuis le début de l’Intifada en septembre 2000, en grande majorité des Palestiniens, selon un décompte de l’AFP.
Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a condamné les attaques israéliennes. Il a appelé les dirigeants arabes à intervenir pour mettre un terme à ces raids et au boycott au gouvernement palestinien. «Nous appelons les dirigeants arabes à intervenir d’urgence afin de mettre fin au siège du gouvernement palestinien et à répondre aux agressions israéliennes contre notre peuple», a déclaré M.Haniyeh.
L’armée israélienne avait mis fin le 7 avril à sa politique de retenue depuis l’instauration d’une trêve en novembre 2006 en lançant son premier raid aérien dans la bande de Gaza contre des activistes, tuant l’un d’eux.Ce raid faisait suite aux directives du ministre de la Défense, Amir Peretz, qui a ordonné à l’armée «d’agir fermement» contre les tirs de roquettes et les tentatives de placer des bombes le long de la clôture de sécurité.

Israël : le député arabe Azmi Bichara démissionne

Le député arabe israélien Azmi Bichara, dont les visites dans les pays arabes ont déclenché une enquête criminelle en Israël, a annoncé dimanche sur la chaîne de télévision Al Jazeera qu’il démissionnait de son siège à la Knesset. Il a précisé qu’il avait remis sa démission à l’ambassadeur d’Israël au Caire, Benny Sharoni, et qu’il ne rentrerait pas dans l’immédiat en Israël. «L’exil n’est pas une solution. Je retournerai (en Israël) mais il faudra un peu de temps et que je prenne quelques dispositions. Je veux fixer moi-même les règles du jeu», a-t-il dit. Bichara, qui dirige le parti antisioniste Balad, a effectué plusieurs voyages dans des pays arabes que les Israéliens qualifient d’ennemis. Il a déjà eu des ennuis avec la justice israélienne par le passé en effectuant des visites de courtoisie en Syrie et au Liban.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *