Gaza : silence, on massacre !

Gaza : silence, on massacre !

Le Tsahal a lancé mercredi à l’aube une opération militaire d’envergure contre la bande de Gaza dont les habitants vivent, depuis des mois, sous le pilonnage de l’artillerie de l’occupant israélien.
Sept Palestiniens ont été tués dans cette opération de l’armée israélienne, dénoncée comme «un massacre» par le président palestinien Mahmoud Abbas. Un soldat israélien, un maître-chien, a également été tué par des tirs de combattants palestiniens durant l’opération, rapporte la chaîne qatari Al-Jazeera.
L’armée a réoccupé la ville de Beit Hanoun, dans le nord du territoire, où les sept Palestiniens, dont quatre membres de la branche armée du mouvement Hamas et un militant du Jihad islamique, ont été tués par les tirs des soldats, ont indiqué des sources médicales palestiniennes.
Au moins 40 autres Palestiniens ont été blessés à Beit Hanoun, cette ville encerclée par une soixantaine de blindés et de chars israéliens. Des soldats ont partiellement réoccupé les villes voisines de Jabalya et Beit Lahya.
Lors de l’opération, baptisée «Nuages d’automne», des bulldozers de l’armée ont totalement rasé trois maisons. Des soldats ont également pris position sur des toits de maisons et des accrochages armés ont opposé militaires israéliens et militants de groupes armés palestiniens. Le Tsahal a en outre piraté les ondes de radios locales pour diffuser des messages en arabe.
«Cette opération militaire vise les éléments terroristes. Les activités de l’armée se poursuivront jusqu’à la libération du soldat Gilad Shalit», a affirmé l’armée de l’occupant dans l’un de ces messages.
Mardi, des soldats israéliens ont tué trois militants du Hamas dans la Bande de Gaza. Israël a indiqué vouloir étendre ses opérations dans le territoire pour enrayer le trafic d’armes par le biais de tunnels relayant l’Egypte à la Bande de Gaza, ainsi que les tirs de roquettes palestiniens visant les agglomérations israéliennes à proximité.
L’armée israélienne a relancé ses opérations dans la Bande de Gaza il y a quatre mois, après l’enlèvement d’un soldat israélien par des militants palestiniens proches du Hamas.

Le budget de l’Autorité palestinienne baisse de 60%

Les revenus de l’Autorité palestinienne ont baissé de 60% avec la suspension de l’aide occidentale au gouvernement dirigé par le Hamas et la plupart des fonctionnaires doivent se contenter de moins de la moitié de leur salaire normal, estime le FMI. Dans un rapport sur la situation fiscale et financière en Cisjordanie et dans la bande de Gaza rendu public mercredi, le Fonds monétaire international met l’accent sur la faiblesse de l’économie palestinienne et les difficultés du gouvernement. Selon le FMI, «les recettes du budget palestinien se sont montées à environ 500 millions de dollars d’avril à septembre, contre 1,2 milliard de dollars pour la même période de 2005. Préparer le budget 2006 est devenu un «exercice absurde et impossible», ajoute-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *