Grippe aviaire : « la pandémie aura lieu un jour », selon le coordinateur ONU

"Il y aura une pandémie un jour mais on ne sait pas quand. Elle pourrait être modérée, grave, ou extrêmement grave. Je ne sais pas quand elle aura lieu, je ne sais pas où elle aura lieu, mais je sais que cela se produira", a indiqué M. Nabarro lors d’une conférence réunissant des experts mondiaux à l’organisation de l’Onu pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

"Pour l’instant nous travaillons sur une forme très pathogène qui se transmet très vite entre les animaux, qui peut aussi affecter les humains mais qui ne se transmet pas entre les humains", a-t-il ajouté.

"Pour se transmettre entre humains, le virus doit subir une mutation génétique, cela est tout à fait possible car les virus de grippe subissent très fréquemment ce genre de mutation", a précisé M. Nabarro.

Concernant les cas recensés en Roumanie, il n’y a pas encore la confirmation qu’il s’agit du H5N1 – virus qui a causé la mort de millions de volailles et d’une soixantaine de personnes en Asie du Sud-est depuis 2003 – a indiqué Louise Fresco, assistante du directeur général pour le département de l’agriculture à la FAO.

Le virus de la maladie a été détecté ces derniers jours parmi des volailles de la province turque de Balikesir (nord-ouest) et chez des canards en Roumanie.

Lundi, la Commission européenne a décidé l’interdiction immédiate de l’importation de Turquie d’oiseaux vivants et de plumes, et indiqué qu’elle restait vigilante sur l’évolution de la situation en Roumanie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *