Grippe aviaire : le H5N1 touche pour la première fois une fouine

Cette fouine a été retrouvée le 2 mars, à Schaprode dans la même région de l’île de Rùgen (nord-est) où trois chats morts avaient été découverts porteurs également du H5N1, a précisé l’institut Friedrich-Loeffler (FLI).

Tous les autres cas de grippe aviaire découverts à ce jour dans six Etats régionaux allemands, dont une majorité sur l’île de Rùgen, étaient des oiseaux sauvages.

Quand il été découvert, ce petit mammifère carnivore montrait des symptômes cliniques de la maladie. La fouine a été ensuite capturée et endormie.

"Bien que, du fait de cette découverte, une nouvelle espèce de mammifère soit touchée pour la première fois, l’évaluation fondamentale de l’épizootie n’est pas modifiée", a déclaré le président du FLI, Thomas Mettenleiter.

Selon ce dernier, c’est la première fois que cette infection est détectée dans l’espèce des mustélidés, qui regroupe aussi le furet, l’hermine, la loutre, la martre et d’autres animaux carnivores de petite taille, bas sur pattes, au corps étroit et allongé.

M. Mettenleiter a estimé que le fait que la fouine ait été découverte à proximité du foyer principal de la maladie sur l’île de Rùgen permet de présumer qu’elle était probablement atteinte de la forme asiatique la plus dangereuse du virus, comme les chats et oiseaux morts découverts.

La grippe aviaire a été détectée pour la première fois en Allemagne il y a trois semaines sur des cygnes à Rùgen.

Plus de 170 oiseaux atteints ont été découverts au total en Allemagne. Dans le Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, auquel est rattaché Rùgen, plus de 150 cas ont été répertoriés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *