Huit blessés dans des heurts intercommunautaires au Sud du Caire


Les affrontements ont éclaté dans le village d’Al-Ayat, où la construction par la minorité copte (chrétiens d’Egypte) d’un centre pour leur communauté a provoqué la colère des musulmans, a indiqué un responsable de la police à l’AFP.

Les islamistes de la région soupçonnent les chrétiens de vouloir transformer le centre en église. Cinq musulmans et trois chrétiens ont été blessés lors des heurts, mais aucune des victimes n’est dans un état sérieux, selon la même source.

Les chrétiens d’Egypte, qui représentent entre 6 et 10% des 73 millions d’Egyptiens, ont besoin d’autorisations pour construire des églises.

Les tensions intercommunautaires ont été vives ces derniers mois en Egypte.

Samedi, des témoins ont rapporté que des heurts avaient éclaté dans un village près de la ville de Bani Mazar (sud) après que des musulmans eurent accusé des chrétiens de brûler des copies du Coran, le livre saint des musulmans.

Auparavant, un copte a été tué et plusieurs personnes blessées dans des violences dans la ville de Louxor (sud), où des musulmans avaient accusé des chrétiens de construire une église sans autorisation.

Des violences sectaires s’étaient également produites l’année dernière dans la région du Delta et à Alexandrie, au nord du Caire.

Après la percée de l’opposition islamiste aux législatives de novembre et décembre derniers, le gouvernement a annoncé des mesures pour alléger les restrictions sur la construction des églises.

Cette mesure a été interprétée comme une tentative de dissiper les craintes d’une plus grande islamisation de la société égyptienne, mais la communauté copte s’est depuis plainte de la non application du nouveau décret.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *