Huit militaires blessés dans l’explosion d’une bombe à Aïn Defla

Huit soldats algériens ont été blessés, dans l’explosion d’une bombe de fabrication artisanale, survenue dimanche 28 décembre dans la wilaya d’Ain Defla (146 km à l’Ouest d’Alger), rapportent lundi plusieurs journaux locaux.
Selon le quotidien «El Bilad», la bombe a été posée sur un chemin emprunté régulièrement par des éléments des forces armées, dans la localité de Bouradjaâ, distante de 65 km de la ville d’Aïn Defla, chef-lieu de la wilaya. Le journal, qui indique que certains soldats souffrent de blessures graves, sans en donner le nombre, indique que ses sources pointent du doigt le groupe armé dirigé par le dénommé «Serbah», émir aux commandes d’une bande composée d’une vingtaine d’éléments.
Pour rappel, ce groupe affilié à Al Qaïda dans le Maghreb islamique, est accusé de l’assassinat de six gardes communaux dans la région de Ledjmal, dans la wilaya de Tissemsilt (280 km au sud-ouest d’Alger), en octobre dernier, juste à la veille de la fête de l’Aïd El-Fitr.
Par ailleurs, la presse locale rapporte que des éléments armés ont investi, dans la nuit de samedi à dimanche, le lieu-dit El-Haraïek sis dans la commune d’El-Ouldja Boulballot, à environ 70 km de Skikda (500 km à l’Est d’Alger) et délesté des habitants de leurs biens.
Citant des informations rapportées par des riverains, le «Quotidien d’Oran» indique que les assaillants, au nombre de 4 à 6, étaient habillés en tenues afghanes et armés de fusils Kalachnikov. Selon la même source, le groupe armé s’est emparé de vivres, de vêtements et de couvertures.
D’après le journal, cet acte «serait l’œuvre du même groupe qui aurait incendié un véhicule de la direction des forêts à Tahra, non loin de là, après avoir forcé les forestiers à leur remettre leurs tenues, mercredi dernier ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *