Irak : Bush change de plan de bataille

Le président Bush a détaillé mercredi soir, lors d’une adresse à la nation depuis la Maison-Blanche, son nouveau plan de bataille, le huitième depuis l’invasion de l’Irak en 2003, comprenant, entre autres, un volet économique ainsi que des objectifs assignés au gouvernement irakien pour qu’il accélère sa prise de responsabilités et assume le contrôle du pays d’ici novembre 2007 au plus tard.
Le président américain espère que sa nouvelle stratégie changera la donne en Irak et sauvera, dans la foulée, ses deux dernières années de mandat. Selon plusieurs responsables de l’administration Bush qui ont requis l’anonymat, le déploiement de 20.000 nouveaux soldats supplémentaires ne se fera pas en une seule fois. Près de quatre ans après l’invasion de l’Irak, plus de trois mille soldats américains sont morts et 22.000 ont été blessés alors que la violence redouble depuis le début de l’année dans ce pays au bord d’une guerre civile.
Depuis mars 2003, l’engagement militaire américain en Irak (actuellement quelque 132.000 militaires y sont déployés) a coûté aux Etats-Unis la bagatelle de 350 milliards de dollars (environ trois mille milliards de dirhams).
Après son allocution télévisée, Bush devrait se rendre ce jeudi sur une base militaire, à Fort Benning en Georgie (sud), pour défendre son plan. Il a prévu de rencontrer dans l’après-midi les nouveaux dirigeants démocrates du Congrès, dont il espère le soutien.
Les démocrates ont déjà annoncé la couleur en affichant clairement leur opposition à cette nouvelle stratégie. Pour leur chef de file au Sénat, Harry Reid,  «le peuple de ce pays (les USA) ne soutient pas l’escalade», alors que l’influent sénateur démocrate Edwar Kennedy estime que l’Irak «est le Vietnam de George Bush (…), et comme avec le Vietnam, la seule solution rationnelle à la crise est politique, pas militaire».Toutefois, les démocrates n’ont pas les moyens d’empêcher Bush, qui est aussi chef de l’armée, de mettre son plan en pratique.

L’engagement américain en chiffres

Déployées en Irak depuis près de quatre ans, les forces américaines y ont combattu plus longtemps que lors de la Seconde Guerre mondiale où 405.399 soldats américains ont trouvé la mort entre 1941 et 1945 :
– Nombre total de soldats américains engagés en Irak: 132.000
– Nombre des autres soldats de la coalition: 16.000 en provenance de 27 pays
– Nombre de brigades de combat américaines: 15
– Nombre de conseillers – instructeurs militaires: 4.000 à 5.000
– Niveau maximum des forces américaines: 160.000 (en janvier 2005)
– Nombre de soldats américains morts en Irak: plus de 3.000
– Soldats blessés au combat: quelque 22.800
– Coût mensuel de la guerre: 8,4 milliards de dollars.
– Coût total depuis l’invasion du 20 mars 2003: 350 milliards de dollars
– Nombre de morts irakiens: les estimations varient de 50.000 à 650.000.
  Le ministre de la Santé irakien estime que 150.000 Irakiens sont morts depuis 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *