Irak : de centaines de morts dans un déferlement de violences – Chronologie

* Au moins 148 personnes ont péri dans un déferlement de violence mercredi en Irak, la plupart dans onze attentats suicide à Bagdad revendiqués par Al-Qaëda, qui les a présentés comme sa riposte à l’opération anti-rebelles de Tall Afar, dans le nord-ouest du pays, près de la Syrie.

 Les attentats, visiblement très bien coordonnés, se sont succédés dans la capitale irakienne, faisant de cette journée la plus sanglante à Bagdad depuis le 1er mai 2003, date de la fin des opérations majeures dans le pays.

 "La campagne pour venger les sunnites de Tall Afar a débuté", a déclaré l’Organisation Al-Qaëda en Irak dans un communiqué sur internet dont l’authenticité ne pouvait être vérifiée dans l’immédiat.

* Londres, Berlin et Téhéran ont vivement condamné ces attaques qui ont également fait 219 blessés, dont trois soldats américains. Le vice-président irakien Adel Abdel Mehdi y a vu "un riposte sans succès des terroristes qui ont fui devant l’armée irakienne à Tall Afar".

* L’attentat le plus meurtrier a eu lieu vers 07H00 (03H00 GMT) dans le quartier chiite de Kazimiyah. Au moins 80 personnes ont été tuées et 162 blessées, la plupart des ouvriers chiites du bâtiment rassemblés dans l’attente d’une embauche. Dix-sept membres d’une tribu chiite ont été exécutés à l’aube à Taji, au nord de Bagdad, par des hommes en uniforme.

* A Kazimiyah, "le kamikaze, à bord d’une Opel, a foncé sur des ouvriers rassemblés sur une place du quartier vers 07H00 (03H00 GMT)", a précisé une source du ministère de l’Intérieur. Mais selon un témoin, la voiture était à l’arrêt et le kamikaze s’est présenté comme un employeur.  "Un homme est arrivé en voiture et a appelé les ouvriers pour leur proposer du travail. Il a ensuite fait exploser le véhicule", a raconté un témoin. "La plupart de ces ouvriers sont pauvres et viennent des provinces chiites du sud pour trouver du travail", a ajouté Satah Jihad, un commerçant de 40 ans. C’est près de ce quartier qu’avait eu lieu la gigantesque bousculade le 31 août sur un pont, à l’occasion d’un pèlerinage chiite, à la suite de rumeurs sur la présence de kamikazes dans la foule. Près 1.000 pèlerins y sont morts.

 * "La campagne pour venger les Sunnites de Tall Afar a débuté", a déclaré l’Organisation d’Al-Qaëda en Irak dans un communiqué sur internet, dont l’authenticité ne pouvait être vérifiée dans l’immédiat.

Toute la journée, les attentats, visiblement très bien coordonnés, se sont succédés à travers la ville, où des axes ont été fermées à la circulation.

* Sept Irakiens, dont trois soldats, ont été tués et 22 blessés dans deux autres attentats suicide dans les quartiers de Choola et Adl, dans le nord-ouest et l’ouest de la capitale.

* Dans ceux de Adhamiyah, quartier sunnite, et Hurriya, trois soldats ont été tués et sept personnes blessées dans deux attentats. Dans des tirs précédents, 2 policiers ont été tués et trois blessés. Auparavant, trois policiers ont été tués à Adhamiyah dans un autre attaque suicide.

* L’armée américaine n’a pas échappé à la violence puisque trois de ses soldats ont été blessés dans trois attaques suicide distinctes et une patrouille de police a été également visée, et trois de ses membres blessés.

* Deux autres attentats ont eu lieu dans le centre de Bagdad, l’un faisant 19 blessés, tous des civils.

La ville n’a pas connu d’attentats suicide aussi meurtriers depuis le 24 juillet dernier lorsqu’un camion piégé conduit par un kamikaze avait explosé contre un poste de police, faisant 27 morts et 33 blessés.

* A Taji, à 15 km au nord de Bagdad, dix-sept civils irakiens ont été exécutés par des hommes armés à l’aube. "Des hommes armés habillés en soldats et circulant à bord de véhicules militaires sont arrivés à Taji, ont arrêté plusieurs membres de la tribu chiite des Bani Tamim, avant de les rassembler sur une place publique et de les exécuter par balle", a déclaré une source du ministère de l’Intérieur.


Dix attentats suicide mercredi à Bagdad ( encadré)

Dix attentats suicide ont été commis au total à Bagdad mercredi, dont le premier et le plus meurtrier, a fait 80 morts et 162 blessés dans un quartier chiite où des ouvriers étaient rassemblés à la recherche d’un travail, selon une source de sécurité.

 – Kazimiyah, quartier chiite de Bagdad: un kamikaze fait exploser sa voiture vers 07H00 (03H00 GMT). Bilan 80 tués et 162 blessés.

 – Un kamikaze jette sa voiture piégée contre un convoi de l’armée américaine Rue du Canal blessant deux soldats, selon l’armée américaine.

 – Attaque suicide contre un convoi de l’armée irakienne dans le quartier Choola: 4 civils tués et 22 blessés.

 – Attaque dans le quartier Hurriya: 3 soldats irakiens tués et 3 civils blessés.

 – Attaque sur un axe routier dans Bagdad-Jadida contre un convoi américain: pas de bilan.

 – Adhamiyah, quartier sunnite: 4 blessés. Dans des tirs précédents 2 policiers tués et trois blessés.

 – Croisement de Damas, près de l’ancien aéroport Mouthanna: 19 blessés civils.

 – Place Jama, près de la télévision publique Iraqia: bilan inconnu  – Station d’essence à Amiriyah contre convoi américain, un soldat américain blessé.

 – Attentat suicide contre renforts de police se dirigeant vers le lieu de cette attaque: trois policiers blessés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *